Test : Lego Star Wars : La Saga Skywalker sur PS5

Test : Game testing layout sur Playstation 5

7.4

SCENARIO

8.0/10

GAMEPLAY

6.0/10

GRAPHISMES

8.0/10

BANDE-SON

8.0/10

CONTENU ET DUREE DE VIE

7.0/10

Les plus

  • Très beau
  • Une immersion réussie
  • Choix judicieux des scènes à jouer
  • Les musiques
  • Quelques passages épiques

Les moins

  • Gameplay et level design redondants
  • Beaucoup trop facile
  • Des quêtes annexes sans grand intérêt

Test : Lego Star Wars : La Saga Skywalker sur PS5

LEGO Star Wars: The Skywalker Saga

Test : Lego Star Wars : La Saga Skywalker sur PS5

Genre : ACTION, AVENTURE
Langues : Allemand, Anglais, Espagnol, Français (France), Italien, Polonais Sous-titres : Allemand, Anglais, Arabe, Danois, Espagnol, Français (France), Italien, Néerlandais, Polonais, Russe
Développé par TRAVELLER’S TALES
Édité par WARNER BROS INTERACTIVE
Sortie France : 05/04/2022
Prix : 59,99€ sur l’eShop, 54,99€ en version boîte 
Taille : 74 GB
Joueurs : de 1 à 2 joueurs
Age minimum : 7 ans

Site Web Officiel

SCENARIO

BIENVENUE DANS LE MONDE DE STAR WARS

Tout est dans le titre du jeu. « La Saga Skywalker ». Divisés en neuf épisodes différents, vous aurez la possibilité de vivre, les plus grands moments de chaque film, ainsi que de suivre leur trame. Personnages, décors, scénarios, tout est là pour offrir la meilleure immersion possible. De ce fait, la qualité du scénario (ou plutôt des scénarios) devrait d’abord attirer en priorité les fans de la saga. Les novices, préféreront sans doute regarder d’abord les films, avant de s’immerger dans ce jeu.

Au niveau de l’ambiance, le jeu réussit un véritable coup de maître. Rarement une telle immersion dans le monde des films de George Lucas n’aura été atteinte. On y retrouve des décors et des architectures très fidèles et à la réalisation extrêmement soignée, on y retrouve des personnages importants à la personnalité semblable aux originaux, on y retrouve les plus grands moments du films, que l’on peut jouer et contrôler, mais nous reviendrons sur ce dernier point dans la partie gameplay.

Si pour un novice, l’ambiance sera sympathique, pour un fan, ce sera le paradis virtuel. On en oublie presque que nous dirigeons des personnages de LEGO. Non, l’important, c’est tout ce qui nous entoure, et qui enrichit cette ambiance, cette narration et ce scénario, le tout agrémenté d’une touche d’humour inédite afin d’en faire quelque chose d’unique pour quelconque fan de la saga. L’humour en question fonctionne globalement bien. Très basique, qui plaira surtout aux plus jeunes, mais qui m’aura également fait esquisser quelques sourires.

GAMEPLAY

DES COMBATS IMMERSIFS…

Le gameplay aide également à renforcer cette immersion. En effet, on peut s’en douter, une grande partie combats se feront au sabre laser, arme iconique de la Guerre des étoiles. Ce sabre offre une certaine palette de mouvements. Un enchaînement de coups classiques, une attaque sautée ou encore une attaque inspirée de celle de Kratos et sa hache Léviathan dans God of War (2018) avec un lancer de sabre qui revient dans sa main ensuite. Un coup qui est non sans classe.

La palette de mouvements est sympathique, et les combats qui s’en suivent également. Ils sont assez nerveux. Et si les ennemis de base ressemblent plus à des punching-ball qu’à de véritables vilains, les combats de boss et mini-boss ont le mérite d’offrir des combats un peu plus techniques et un minimum épiques… Mais toujours très simples.

Il est possible d’incarner un grand nombre de personnages, avec différentes classes. On y retrouve les pilleurs, les vauriens, les droïdes, et quelques autres, certains offrant différents styles de combat. Il sera possible de passer d’un personnage à l’autre à l’aide d’une simple pression sur le bouton L1.

Test : Lego Star Wars : La Saga Skywalker sur PS5

Fort heureusement, le gameplay ne se résume pas aux combats. Quelques moments iconiques de la saga seront à jouer. Sans trop vous en dire pour ne pas vous gâcher la surprise, il y aura des phases de Shoo’tem up assez sympathiques à réaliser, qui feront chavirer le petit cœur des fans de la saga, quelques moments plus originaux, comme la course de modules avec Anakin Skywalker. Des puzzles seront également de la partie. Mais ces derniers sont franchement anecdotiques et consisteront à récupérer quelques objets aux alentours pour reformer un passage. Pas vraiment de réflexion, ni de challenge.

Enfin, on appréciera la présence de pilotage en vaisseau dans l’espace pour se déplacer entre les planètes. C’est assez immersif et l’effet de vitesse est bien retranscrit. On regrettera juste, la présence de temps de chargement au décollage ainsi qu’à l’atterrissage. Ce n’est pas dramatique, mais c’est dommage.

Le level design des zones constitue une petite surprise. Les niveaux dans lesquels nous sommes plongés sont étonnamment ouverts. On peut s’y balader assez librement dans des environnements assez grands, ce qui est un immense plaisir quand on est fan de la saga. Malheureusement, l’intérêt ludique n’y est pas fameux, puisque, à part quelques quêtes annexes anecdotiques, comme servir les clients au restaurant ou chercher tel ou tel item pour satisfaire un personnage, on n’y trouve pas grand chose à faire.

UNE DIFFICULTE PORTEE DISPARUE

D’ailleurs, ce n’est pas que lors des combats et des puzzles que le challenge se fait désirer. Tout le jeu est dominé par un cruel manque de difficulté. Le jeu n’offre aucun mode de difficulté. Ce qui fait que le seul moyen d’augmenter celle-ci, est de supprimer les aides à la visée et les marqueurs indiquant le chemin. Et cela ne l’augmente que de façon marginale. Les morts sont très très peu punitives, puisqu’elles ne provoquent que la perte d’une petite partie des collectables réunis. Le personnage revit immédiatement à l’endroit où il est mort. Ce qui veut dire que si vous mourrez près d’un boss, vous revenez face à lui dans la seconde, avec votre barre de vie de nouveau pleine, mais celle du boss reste amochée. Les phases en shoot’em up ne sont pas mieux sur ce point, puisque votre vaisseau pourra subir un nombre incalculable de tirs que vous serez toujours en train de voguer dans ce monde spatial.

Pour illustrer ce manque de difficulté, il faut savoir que ce jeu propose une sorte d’arbre de compétences pour améliorer les capacités de ses personnages. Je n’y ai pas touché jusqu’au début du quatrième épisode, et la difficulté est restée tout aussi accessible. De tout cela, ressort une volonté d’impliquer les plus jeunes. Volonté sans doute trop prononcée.

 

GRAPHISMES ET BANDE-SON

UN JEU DE TOUTE BEAUTE

On arrive à l’un des plus gros points forts. Le jeu est magnifique. D’abord techniquement, il est extrêmement soigné. Il y a très peu de ratés. Le framerate est constant, et les textures bonnes.

Artistiquement, on s’y croirait à s’y méprendre. L’univers Star Wars est merveilleusement représenté. Que ce soient les endroits iconiques de la Saga tels que le Sénat, ou des passages plus naturels, comme les passages désertiques qui par ailleurs sont extrêmement réussis, chaque détail a été particulièrement peaufiné pour offrir l’une des meilleures immersions dans le monde de Star Wars dans le jeu vidéo. Les personnages Lego sont bien représentés. Toutes les icônes du film sont très aisément reconnaissables et sont très bien réussies.

JOHN WILLIAMS, STAR DU JEU

Avoir les droits de la saga, ça aide. La bande-son de ce jeu est probablement le point où l’on s’en rend le plus compte. Dès lors que l’on commence un épisode, que l’on entend la musique iconique avec le texte défilant sur fond spatial, tout petit cœur de fan de Star Wars se doit de chavirer d’émotion.

Ce générique est un gros morceau, mais il n’est qu’un amuse-gueule. Il introduit chaque épisode de deux heures de jeu environ, deux heures qui seront toutes également garnies des thèmes les plus célèbres de la saga. Tout connaisseur de la Guerre des étoiles saura que c’est de brillante qualité, tant la bande originale composée par John Williams tutoie des sommets dans l’histoire du Septième Art.

CONTENU ET DUREE DE VIE

QUE LA FORCE DURE LE PLUS LONGTEMPS POSSIBLE

Comme déjà dit, le jeu nous propose d’explorer la trame de neuf épisodes différents, représentant chacun des neuf films composant les trois trilogies. Chacun d’entre eux nécessite environ deux heures pour être bouclé. Il faut donc compter sur un minimum d’environ dix-huit heures. Ceci étant sans compter sur pléthore de quêtes annexes qui garnissent ce jeu, et qui rallongent la durée de vie de façon considérable pour quiconque souhaitant s’y atteler. De plus, vous aurez la possibilité d’incarner une ribambelle de différents personnages, se débloquant de façons diverses et variées (en avançant dans la quête, le plus souvent, mais certains sont dans des season pass également) et de piloter plusieurs vaisseaux, déblocables eux aussi.

Quoiqu’il en soit, le jeu a un contenu extrêmement généreux qui permettra à tous les fans d’y rester un certain moment.

 

CONCLUSION

Lego Star Wars la Saga Skywalker, propose sûrement l’expérience la plus complète d’immersion dans le monde de la Guerre des étoiles. De par la possibilité d’explorer la trame et le monde des trois trilogies sorties, de par le choix judicieux des grands moments de la saga que l’on peut vivre dans ce monde tout en Lego. Il eût pu aspirer à encore mieux si le jeu avait eu un intérêt ludique supérieur, et une difficulté digne de ce nom.

Quasiment indispensable pour les fans des films, intéressants pour les très jeunes et les initier à cet univers. Mais ceux qui ne connaissent pas Star Wars et qui ne sont pas particulièrement attirés par la saga peuvent passer leur chemin sans trop de regrets, car sorti du côté fan-service, le jeu est tout juste correct. Mais heureusement pour lui, le fan-service est là, et justifie à lui seul l’achat du jeu, pour tous les Jedi.

ACHETER LE JEU AU MEILLEUR PRIX ICI 

Test : LEGO Star Wars : La Saga Skywalker sur PS5 réalisé par Wander sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en effectuant vos achats via nos liens sponsorisés
Retrouvez nous sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *