Test : Marvel’s Guardians of the Galaxy sur PS5

Test : Marvel's Guardians of the Galaxy sur Playstation 5

56.99 €
8

SCENARIO

8.5/10

GAMEPLAY

7.0/10

GRAPHISMES

9.0/10

BANDE-SON

8.5/10

CONTENU ET DUREE DE VIE

7.0/10

Les plus

  • Des combats fluides et dynamiques
  • Une playlist rythmée (80's)
  • L'univers MARVEL
  • Des personnages atta-chiants

Les moins

  • On ne peut jouer qu'avec Peter
  • Certains dialogues sont longs
  • La jeunesse de Peter est sans grand intérêt
  • Aucun mode multijoueurs

Test : Marvel’s Guardians of the Galaxy sur PS5

Test : Marvel’s Guardians of the Galaxy sur PS5

Genre : Action, aventure
Langues (voix) : Allemand, Anglais, Espagnol, Espagnol (Mexique), Français (France), Italien, Japonais, Polonais, Portugais (Brésil), Russe

Sous-titres : Allemand, Anglais, Arabe, Chinois – simplifié, Chinois – traditionnel, Coréen, Espagnol, Espagnol (Mexique), Français (France), Italien, Japonais, Polonais, Portugais (Brésil), Russe

Développé par Eidos Montréal
Édité par SQUARE ENIX LTD
Sortie France : 26/10/2021
Prix : 69.99 € sur l’eShop, 56.99€ en version boîte
Taille : 31.19 GB
Joueurs : 1
Age minimum : 16

Site Web Officiel

SCENARIO

Les gardiens de la galaxie

Est-ce que vous savez que “les gardiens de la galaxie” sont issus de l’univers Marvel et surtout de la maison d’édition Marvel Comics ? Et si nous vous disions que l’équipe que vous avez en tête (et sur la jaquette) n’est pas la même que celle qui a vu le jour en 1969 ?

Initialement, l’équipe est formée dans une réalité alternative futuriste (Terre 691, XXXI ème siècle) et son leader est la major Vance Astro : ancien membre de l’US Air Force et Astronaute de la planète Terre.

Les membres qui l’accompagnent sont Martinex T’naga, Yondu et Charlie-27. Si vous avez suivi les films “Marvel – les gardiens de la galaxie v1 et v2”, le personnage de Yondu Udonta, la flèche Yaka et son sacrifice ne vous sont pas inconnus !

En 2008, c’est le récit (Marvel) “Annihilation Conquest” qui a mené à la création de l’équipe que vous connaissez menée par Peter Quill (Star-Lord). Elle rassemble 4 autres membres : Gamora (meurtrière qui a autrefois servi son père adoptif Thanos), Rocket The Raccoon (créature génétiquement optimisée devenue un criminel indépendant), Groot (extraterrestre végétal prêt à se sacrifier pour ses amis) et Drax (le destructeur, un ancien terrien devenu une créature alien).

Le scénario du jeu

Les studios Eidos Montréal n’ont pas suivi la trame des films mais celle des comics pour construire l’univers et le scénario de ce titre.

Malgré le fait que les héros ne ressemblent pas, physiquement, aux personnages (acteurs) du film du même titre, on y retrouve bien l’esprit. Le côté taquin, blagueur et charmeur de Peter, la douceur de Groot et le caractère bien trempé des autres. Les fans de Marvel apprécieront la retranscription de l’humour qui propre à cet univers!

Le jeu débute dans la peau de Peter Quill, durant son adolescence, présent au sein de la maison familiale et il est accompagné de sa maman, le jour de son anniversaire. Vous vous apercevez rapidement qu’il s’agit d’un flash back et vous retournez dans le présent, au sein de votre vaisseau : Le Milano.

A son bord vous retrouvez votre équipage en partance pour une nouvelle mission : chasser un monstre et / ou trouver des trésors de guerre à revendre sur le marché noir. Comme à leur habitude, tout ne se passe pas comme prévu et votre navette est arrêtée par une force militaire / policière intergalactique : Les Nova Corps.

Bien que vous êtes proche, sentimentalement parlant, de leur leader : Irani Rael, son leadership et son charisme restent sans faille. Vous êtes condamnés à verser une grosse somme d’argent (unités) pour la marchandise interdite que vous portez (dans votre vaisseau) ou bien vous restez prisonniers de sa forteresse, et ce, pour une durée plus qu’indéterminée !

C’est à ce moment-là que votre aventure commence, ainsi que vos stratagèmes pour récupérer cet argent, les défis / missions à venir et surtout les personnages rencontrés sur votre route, qu’ils soient alliés ou ennemis.

GAMEPLAY

Les personnages et les interactions

Vous incarnez le rôle de Peter Quill et vous êtes le chef des gardiens de la galaxie ! A ce titre, les relations entre votre équipage et les missions qui lui incombent sont de votre responsabilité. La posture de leader à ses avantages mais aussi ses inconvénients et vos choix influenceront l’histoire (enfin, en partie).

Tout au long de l’aventure vous aurez des questions à choix multiples pour lesquelles la réponse impactera le scénario (et ses cinématiques) mais aussi vos liens d’amitié avec l’équipe.

Par exemple : confierez-vous Groot ou Rocket à Lady Hellbender ? Vous verrez rapidement les alliances se créer entre les membres de l’équipe. Vos choix impactent donc les cinématiques et les répliques du jeu mais n’affecte en rien la trame principale, par sécurité.

Combat et compétences

Le jeu est réparti en chapitres (niveaux) et vous ne pouvez pas faire marche arrière une fois que vous en avez fini un. Les combats peuvent être présents n’importe où sur une carte. Certains sont prévisibles quand on voit que des objets sont utilisables par les membres de l’équipage (rocher ou explosif pour Drax et corde à couper pour Gamora) et d’autres moins !

En phase de combat, vous prenez le contrôle de Peter et vous êtes assisté par les 4 autres membres. Chacun possède 3 compétences utilisables en combat selon un temps de chargement défini (on les débloque grâce aux points de compétences ou d’expérience acquis au fil des combats). Ces compétences alliées concernent des sorts d’entrave, des sorts AOE (attaque de zone sur plusieurs ennemis, puissance moyenne) et des sorts CAC (corps à corps sur un ennemi unique, puissance élevée).

Outre vos pistolets et vos 3 compétences vous pouvez également utilisez vos poings, vos pieds et la puissance de vos dash (déplacement rapide, via les fusées dans vos jet-bottes) pour venir à bout de vos ennemis voire d’esquiver du mieux que vous pouvez ! Avec le temps vous pouvez ajouter des effets élémentaires à votre pistolet (comme celui de la glace) qui accompagneront vos combats et les rendront (encore) plus dynamiques !

Enfin, lorsque votre jauge de combat atteint son seuil maximal (sorte d’overdrive / limite à la Final Fantasy) vous pouvez activer la compétence “Rassemblement” (oui, comme dans Avengers) qui enclenche une cinématique et un choix à faire parmi deux répliques d’encouragement. Si vous donnez la bonne réponse alors toute l’équipe profite d’un bonus d’attaque et de défense temporaire, sinon vous en êtes le seul.

D’ailleurs si l’un de vos alliés tombe au combat, il suffit de s’approcher de lui et le soigner pour le remettre sur ses pieds !

GRAPHISMES ET BANDE-SON

Environnement et Direction artistique

En dehors des combats et quelques fois pendant (phase d’analyse ennemie) vous pouvez utiliser le masque (casque Star-Lord) pour scanner votre environnement. Le scan permet de voir des objets qui vous entoure et soit, sur certains,  en connaître l’histoire (si cela vous intéresse vraiment …), soit, sur d’autres, récupérer des matériaux d’amélioration ou d’identifier des objets à activer ou à détruire (clefs de sortie). Lorsque vous êtes sous ce mode (ce qui est très fréquent) vous perdez la beauté du paysage qui vous entoure. Vous voyez la vie en rose (euh en rouge) finalement.

En dehors de ce mode, ouvrez les yeux ! Les graphismes sont bluffants et l’environnement prend tout son charme, futuriste ou psychélédique qu’il soit. Avec le jeu Guardians of the galaxy, vous n’avez pas fini de voir des éléments tirés d’une atmosphère (très) haute en couleurs (et en lumière par la même occasion). De nombreux paysages (galactiques, stellaires, terrestres, etc.) s’offrent à vous et les éléments dynamiques qui les accompagnent !

Le chara-design n’est pas en reste ! Les personnages sont beaux et les textures environnementales et vestimentaires également ! L’antialiasing est utilisé à bon escient, dans un monde où les textures s’y apprêtent. Sans donner de noms, les visuels de Peter Quill et de Gamora semblent plaire à la gent féminine et masculine ! Coupe à la mode, humour et charisme : trois mots clefs pour séduire.

Hors et durant les cinématiques (qui finalement ressemblent au design principal) on retrouve bien la touche des studios SQUARE ENIX LTD : la maitrise du sujet. Et cela s’accompagne également pour les musiques du jeu.

Bande-son

Parmi les Marvel, la licence des gardiens de la galaxie n’est pas en reste pour mettre l’ambiance avec des musiques détonantes pour pulser vos sessions gaming (de jeu). Le jeu est rempli de classiques des années 80 (dont une playlist disponible à bord de votre vaisseau) et de super morceaux originaux propres à l’univers Marvel !

Des musiques sous licence (comme “Call me” de Blondie ou encore “Hot Chocolate” de Every 1’s a winner) qui permettront de nous immerger encore plus dans l’ambiance rétro-futuriste à la fois, avec des artistes divers et variés. Les années 80 sont bel et bien représentées. Outre ces chansons sous licence, on apprécie (enfin nos oreilles) les morceaux originaux composés par la main de Steve Szczepkowski, musicien et directeur audio des Studios EIDOS MONTREAL et fan de (hard-)rock.

Pour l’univers du jeu un album a même été créé par un groupe fictif : Le Space Rider, album de Star-Lord Band, le groupe de heavy metal underground.

CONTENU ET DUREE DE VIE

Histoire (paramétrage) et missions

Avec une entrée en matière par chapitres, vous allez devoir parcourir 16 niveaux aux quatre coins de la galaxie pour rembourser votre dette, vous faire de nouveaux alliés (alliance galactique) et mettre fin à une organisation politico-criminelle (fondée sur la religion et d’autres préceptes).

Avec de nombreux dialogues on aimerait quelques fois avoir l’opportunité de passer ou d’accélérer certains passages qui ralentissent notre progression mais qui allonge la durée de vie de notre opus. Finalement la trame principale prend les devants et la seule chose que l’on peut faire c’est de discuter avec quelques PNJ (personnage non joueurs) pour déclencher certaines cinématiques ou récupérer certains objets de gardiens, si on veut la contourner un temps soit peu.

Il faut savoir que la première chose que nous propose le jeu c’est de paramétrer sa difficulté ! En dehors des jeux classiques proposant “facile, moyen, difficile”, vous pouvez personnaliser (et oui) votre expérience : endurance (vie et bouclier), dommages (reçus et réalisés), temps de rechargement, réponses (donner directement les bonnes), etc.

En fonction de ces paramètres vous pouvez allonger ou raccourcir votre durée de vie de 5 à 10 heures ! Sachant qu’il en faudra au moins une dizaine pour finir le jeu en le rushant (suivre seulement la quête principale).

Tenues et personnalisation

Outre les trophées, que l’on retrouve classiquement dans les jeux Playstation, vous pouvez rechercher dans le monde différents objets de gardiens à collectionner (à retrouver dans les chambres de chacun pour déclencher une cinématique ou un souvenir), des interactions ou encore les secrets de niveaux qui vous offriront des Skins (tenues) pour l’ensemble de vos personnages ! On compte pas moins de 8 costumes par personnage possédant chacun leur histoire (et leur date de parution).

Les skins n’apportent pas de bonus mais rendent les combats et les cinématiques plus intéressants.

On retrouve aussi l’atelier de Rocket The Raccoon! C’est son petit espace de jeu pour améliorer votre masque. Il faudra lui confier des composants (2 types) que vous trouverez en fouillant à travers les niveaux pour améliorer ce dernier : ralentir le temps lors d’une esquive, absorber les objets laissés par les ennemis, augmenter votre bouclier, etc. On aurait apprécié de pouvoir changer de personnage et que, chacun d’eux, puisse avoir son objet personnalisable (ex : les branches de Groot, l’épée de Gamora, etc.). Tant pis, ce sera pour un prochain opus.

CONCLUSION

Guardians of the galaxy est un titre qui fera le bonheur des amateurs de la licence et qui se rendra tout à fait accessible aux novices (aussi bien en jeu vidéo qu’en connaissance de l’univers Marvel). Ce titre, comme les films du même nom, ne se prend pas au sérieux et on ressent cet humour dans les pratiques et les répliques de l’équipage du Milano. Nous vous conseillons de prendre un ticket et de nous y retrouver à bord ! Partie #fun garantie !

ACHETER LE JEU AU MEILLEUR PRIX ICI 

Test : Marvel’s Guardians of the Galaxy sur PS5 réalisé par HERZEKIEL sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en effectuant vos achats via nos liens sponsorisés
Retrouvez nous sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *