Test : Okinawa Rush sur PS4

Test : Game testing layout sur Playstation 5

19.99-49.99 Euros
6.8

SCENARIO

5.0/10

GAMEPLAY

8.0/10

GRAPHISMES

7.5/10

BANDE-SON

7.5/10

CONTENU ET DUREE DE VIE

6.0/10

Les plus

  • Multi-local
  • Diversité de personnages
  • Effet rétro (ça passe)

Les moins

  • Pas suffisamment de niveaux
  • Un scénario approximatif
  • Effet rétro (ça casse)

Test : Okinawa Rush sur PS4

Test : Okinawa Rush sur PS4

Genre : Action, aventure, beat them all
Langues : Anglais

 Sous-titres : Allemand, Anglais, Espagnol, Français (France), Italien, Japonais, Portugais (Portugal)

Développé et édité par Storybird Games, PixelHeart
Sortie France : 28/10/2021

Prix : 14,99€ sur l’eShop, 99.90€ version boîte (jeu classique)
Taille : 714.10 MB
Joueurs : 1-2
Age minimum : 16

Site Web Officiel

SCENARIO

Le Black Mantis Ninja Clan (Mante noire) est en route pour le village d’Okinawa.

A la suite d’un effroyable cauchemar, Hiro, notre héros, se réveille dans les bras de son épouse Ayumi. Pour se changer les idées et subvenir aux besoins de sa famille, il décide de partir à la pêche.

En rentrant chez lui, il s’aperçoit que son rêve était prémonitoire. Le clan ennemi a pris la vie de sa femme et kidnappé ses enfants. A la recherche de parchemins sacrés, c’est au tour d’Hiro de les affronter…

GAMEPLAY

L’histoire d’Hiro mêle la trame principale de l’histoire et le mode arcade qui sont proposés dans Okinawa Rush.

Si son mode de combat ne vous plait guère, vous avez le choix avec deux personnages supplémentaires, au destin plus ou moins similaire :

Hiro est un guerrier maîtrisant l’art martial du karaté (poings et impulsion d’énergie) aux caractéristiques et compétences équilibrées (force, vitesse, endurance),

Meilin maîtrise l’art de l’Iron Fang et excelle en termes de vitesse et de dextérité de ses mouvements,

Et enfin Shin, maîtrisant l’art du Kung-Fu avec une grande résistance et une plus faible mobilité mais une bonne puissance de frappe. Au vu de la difficulté accrue du jeu, cette caractéristique n’est pas à prendre à la légère.

Votre objectif est de retrouver le leader des Black Mantis avant que ses sbires ne le fassent. 

Ce pour quoi votre aventure est séparée en 2 modes :

– l’histoire et sa trame principale (quel que soit le héros que vous choisissez)

– le mode arcade et entraînement

L’un permet de traverser 5 mondes (et les boss qu’ils possèdent) et d’accomplir la vengeance de chaque héros.

L’autre permet de s’entraîner, d’améliorer ses compétences, de récolter des points (argent) mais aussi de se divertir (entraînement au Kaya) afin de se préparer au combat final.

GRAPHISMES ET BANDE-SON

Ici, les votes seront mitigés. Vous apprécierez ce jeu si vous adorez l’ambiance des années 90 et le système d’image en 16 bits.

Les graphismes en 2D / side-scrolling sont de toute beauté, hauts en couleur et imprégnés de nombreux détails environnementaux qui font toute la différence.

Les différents environnements (terrains, structures, éléments décoratifs, etc) et les effets de combat sont omniprésents (effets de sang, pouvoirs et attaques spéciales, etc).

À celle s’ajoute les éléments dynamiques du décors avec lesquels on peut interagir (activation, utilisation, pièges ou destructibles)!

33 musiques sont issues du titre Okinawa Rush et qui ont été composé par le groupe BRASSICA et le label HUMBLE CHAOS (dont vous retrouverez les titres ici).

Ce sont des musiques prenantes et suffisamment dynamiques pour être en adéquation avec l’univers du jeu. Des ralentissements musicaux et des baisses du volume sonore permettent de donner un réel impact à notre expérience.

CONTENU ET DUREE DE VIE

En termes de niveaux, vous avez “simplement” cinq mondes qui se confrontent a vos combattants et pourtant ils sont plus que suffisants, tant par leur difficulté que par leur richesse.

Vous allez également interagir avec de nombreuses personnes dans votre périple, souvent victimes du clan ennemi, afin de leur venir en aide et de gagner un précieux bonus de temps sur votre compteur.

Car oui, votre niveau est chronométré et faites attention au sablier ! Si vous ne finissez pas le niveau (boss y compris) vous perdez la partie et le leader du clan Black Mantis vous offrira une jolie cinématique de fin de jeu.

Le jeu offre aussi un système de points, transformable en or, dans la boutique du jeu qui permet de débloquer différents consommables (bonus) et autres améliorations (pour le dojo, lieu d’entraînement) par exemple.

A cet effet, pour améliorer votre expérience de combat ou de la rendre plus ardue, vous pouvez consommer (ou non) des objets boostants vos capacités ou user d’armes diverses (bâton,  sabre ou nunchaku par exemple).

Enfin, vous avez accès à un mode multi joueur en mode local ! Ce qui est plutôt jouissif pour un jeu de ce gabarit, sur cette plate-forme et sur la mode actuel du multi en ligne. Certains regrettent que l’écran ne soit pas splitté (séparé en deux) pour des soucis de gameplay mais on apprécie le côté rétro du mouvement : on suit le meneur ou on bloque l’écran!

Par ce mode de jeu, vous avez accès à un degré de difficulté (1 à 7, allant de la ceinture blanche à la ceinture noire pour garder l’esprit karatéka) qui permet de vous perfectionner, de comprendre le gameplay d’équipe et d’évoluer progressivement dans votre expérience de jeu ultime (niveau de difficulté max, pas d’objets, pas de bonus de temps).

CONCLUSION

Si vous souhaitez un jeu à l’ancienne, comme un bon retour en salle d’arcade, alors cet opus des studios STORYBIRD est fait pour vous ! Composé d’un gameplay rétro (du style double dragon) et des graphismes en 16 bits (malgré une sortie sur des consoles Next-gen), vous allez passer un agréable moment devant Okinawa Rush. A cela s’ajoutant un mode multi-local pour vivre l’aventure à deux ! Un katana au combat c’est cool, mais deux c’est mieux !

Test : OKINAWA RUSH sur PS5 réalisé par HERZEKIEL sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en effectuant vos achats via nos liens sponsorisés
Retrouvez nous sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *