Test : Pathfinder Wrath of the Righteous sur PS4

Test : Pathfinder: Wrath of the Righteous sur PS4

8.1

SCENARIO

8.5/10

GAMEPLAY

8.0/10

GRAPHISMES

7.5/10

BANDE-SON

7.5/10

CONTENU ET DUREE DE VIE

9.0/10

Les plus

  • La possibilité de devenir une légende. Ou pas.
  • Un monde vivant rempli de secrets
  • 2 façons de combattre
  • Des options à la pelle pour se faire sa propre aventure

Les moins

  • Des commandes pas toujours faciles à appréhender
  • La souris non compatible
  • Des checkpoints de la sauvegarde automatique trop écartés

Test : Pathfinder: Wrath of the Righteous sur PS4

Test : Pathfinder: Wrath of the Righteous sur PS4

Genre : RPG
Langues : Anglais Sous-titres : Allemand, Anglais, Chinois, Espagnol, Français, Russe
Développé par Owlcat Games
Édité par Postmeta Games Limited
Sortie France : 29/09/2022
Prix : 49,99€ sur le PS Store
Taille : 49,48 Go Version 1.02
Joueur : 1
Age minimum : 16

Site Web Officiel

SCENARIO

Sur le chemin du destin

Grâce à Pathfinder: Wrath of the Righteous sur PS4 vous allez faire connaissance avec la Plaie du Monde. Sous ce nom peu accueillant, se cache une horde monstrueuse de démons venus tout droit des Abysses. Et ils n’ont pas épargné votre personnage fraîchement créé puisqu’il arrivera sur une civière dans une cité médiévale du monde de Golarion. Rapidement soigné par la magie de Térendélev, vous errerez un bref instant dans cette ville où il fait bon vivre. Jusqu’à l’arrivée du démon Deskari mettant un terme à ce moment festif.

Du festin au destin il n’y a qu’un pas

Sa puissance est telle qu’une faille va déchirer la terre envoyant les survivants dans les entrailles du royaume. Épaulée par une première alliée, l’écriture de votre destinée est lancée puisqu’en plus de pourfendre des démons, vous allez devoir faire preuve de bonté.

Du moins si vous le souhaitez car libre à vous de choisir entre un comportement de divinité ou bien celui d’un personnage plus sombre mais tout aussi efficace. Dans les 2 cas, les démons ne vous feront pas de cadeau. Et certaines rencontres n’oublieront pas vos choix.

GAMEPLAY

Un RPG à la carte

Avant d’attaquer un combat, une bonne préparation de votre équipe est indispensable. Si dès la création de son protagoniste nos yeux ont été éblouis par un parterre de classe et donc de possibilités, il en va de même pour l’équipement. Généreux et pointilleux, sa gestion est impressionnante et ravira les plus exigeants.

Pour la montée d’XP c’est un autre menu

Avoir un build solide et cohérent avec les capacités de votre équipe nécessitera de passer du temps dans les menus. Venant du PC, Pathfinder se dirige bien à la DualShock (dommage que le pavé tactile ne soit pas utilisé pour diriger le pointeur) mais n’égale pas le combo clavier/souris idéal pour ce type de RPG. Si le didacticiel se concentre sur le gameplay pur, ce sera à vous de découvrir les raccourcis possibles dans les menus.

Changez de personnages avec L2…y compris dans l’équipement !

Il est même possible de diriger sa troupe depuis la carte du jeu mais rien ne vous l’indiquera. N’ayez donc pas peur d’appuyer sur une touche qui n’est pas affichée dans les menus, vous gagnerez sans doute en ergonomie. À l’inverse, soyez précis dans vos choix d’armes et de magie (si elle est débloquée). Vu que bon nombre de paramètres sont pris en compte allant de la météo au poids des objets portés, foncer tête baissée ne sera pas toujours une bonne idée.

2 façons de combattre

Pathfinder: Wrath of the Righteous propose 2 style d’attaque:

  • Tour par tour: indissociable du RPG, cette technique ancestrale reste une valeur sûre. Il s’agit toujours de prévoir les attaques sur un tour complet de votre équipe.

Très efficace contre peu d’ennemis ou un boss, cela reste un poil confus dans des couloirs infestés de démons. Vous avez malgré tout la possibilité de retarder des attaques ou d’inspecter les caractéristiques des ennemis pour optimiser votre prochain tour.

  • Temps réel avec pause: cela permet de donner des ordres à n’importe quel moment. Il suffit de mettre le combat en “pause” afin d’utiliser une potion, de dire au groupe d’attaquer un seul ennemi ou bien d’utiliser le sort d’un allié.

Vos actions prendront vie sous vos yeux dès la fin de la pause. Ce mode est appréciable si vous êtes plus action que réflexion. Mais il est aussi plus risqué puisque les ennemis attaquent aussi en continue !

Note: Une option curseur étant disponible, j’ai donc branché une souris. Bien reconnue par la console, je me suis pris à rêver d’un combo DualShock/souris pour naviguer dans le jeu. Et bien non, Pathfinder ne gère pas la souris. Le curseur bouge donc par le stick gauche. Croisons les doigts pour qu’une mise à jour permette ce contrôle hybride.

GRAPHISMES ET BANDE-SON

Bien détaillées et peuplées, les terres de Golarion imposent un joli style d’heroic fantasy. Zoomer dans des zones naturelles ou dans la taverne permet d’apercevoir le soin particulier apporté à l’environnement ainsi qu’aux personnages. Bon, on aperçoit aussi des affichages de textures tardives mais cela n’est en rien une gène pour le bon déroulement de l’aventure.

Vous ne ferez pas de traces en marchant dans le sang

Le côté gore renforce la brutalité de certaines scènes et nous rappellent que les démons ne sont pas là pour faire de la figuration. On remarque aussi que la carte du monde fait un peu cheap et méritait un meilleur rendu. Entre les bruits des armes, les hurlements des victimes et les voix anglaises de vos rencontres, des mélodies médiévales plus ou moins travaillées accompagneront vos croisades. Le sang des démons ne sera pas le seul à couler sur un thème principal qui reste bien en tête.

CONTENU ET DUREE DE VIE

Je suis (presque) une légende

Avant de vous lancer dans l’histoire, le choix de la difficulté s’offre à vous parmi 8 modes. Et il sera impossible d’en changer durant la partie.

Ils ont osé une difficulté injuste

Il y en a vraiment pour tous les goûts mais j’ai choisi une difficulté personnalisée vu que l’on a accès à bon nombre d’options, y compris d’accessibilité. Ensuite la création de votre personnage est vraiment vaste, permettant de donner vie à n’importe quelle folie.

Avec une montée de niveau progressive

Puis la première heure annonce la couleur: on se retrouve dans une histoire dense remplie de personnages ayant un passé très travaillé. Les amitiés naissent ou se défont en fonction de vos interactions et il faut peser chaque réponse pour obtenir le résultat que l’on souhaite. Car votre personnage bénéficie d’un Alignement correspondant à son état d’esprit. Pour l’instant je me maintiens en Loyal Bon malgré quelques tâches dans le Mauvais. Mes actions ne vont pas toujours dans le sens des Croisés, je succombe un peu à la tentation de profiter de la situation. Vous pouvez me juger mais le jeu vous jugera aussi, et souvent avec un humour ciselé.

L’aventure est très longue, difficile de compter les dizaines d’heures à optimiser son build, à apprendre les différents sorts ou à trouver des armes divines cachées. Pensez surtout à utiliser la sauvegarde rapide car les checkpoints de l’automatique peuvent être assez éloignés. Se refaire un pan de croisade peu vite être frustrant, alors assurez vos arrières. Et faites équipes avec les bonnes personnes…et méfiez-vous des apparences.

CONCLUSION

Avec un contenu tout aussi dense que son histoire, Pathfinder: Wrath of the Righteous sur PS4 est un RPG solide malgré un gameplay pas toujours bien adapté à la manette. Si il faudra tâtonner un peu avec les commandes, pas besoin d’éclairer le chemin de votre destinée. En effet seules vos actions vous mèneront vers un chemin de lumière ou plus sombre. Épaulé par des alliés à la verve joyeuse et pourvu d’un équipement qui semble sans fin, utiliser la magie ne sera pas de trop pour tromper des démons bien féroces. Et ce quelque soit votre niveau car le jeu permet de se faire une aventure à la carte.

ACHETER LE JEU AU MEILLEUR PRIX ICI 

Test : Pathfinder: Wrath of the Righteous sur PS4 réalisé par Pascal84 sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en effectuant vos achats via nos liens sponsorisés
Retrouvez nous sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *