Test : ELDEN RING sur PS5

Test : ELDEN RING sur Playstation 5

8.7

SCENARIO

6.5/10

GAMEPLAY

9.5/10

GRAPHISMES

7.5/10

BANDE-SON

10.0/10

CONTENU ET DUREE DE VIE

10.0/10

Les plus

  • Adopter un style de combat sur mesure
  • Un contenu riche à ne pas en voir les heures défiler
  • Des sessions multi-joueurs aux petits oignons

Les moins

  • Etre dans un traquenard permanent où l'ennemi nous surprend
  • Un petit push-up graphique aurait été top
  • Une histoire floue, voire compliquée

Test : ELDEN RING sur PS5

Test : ELDEN RING sur PS5

Genre : Action-RPG, Survival, Medieval-horreur
Langues : Anglais Sous-titres : Allemand, Anglais, Espagnol, Français (France), Italien, Polonais, Russe
Développé par FROMSOFTWARE
Édité par BANDAI NAMCO ENTERTAINMENT EUROPE
Sortie France : 25/02/2022
Prix : 69.99 € sur l’eShop, 52.95€ version boîte (ici)
Taille : 42900 MB
Joueurs : 1 – multi-joueurs en ligne (facultatif)
Age minimum : 16

Site Web Officiel

SCENARIO

L’Ordre d’or a été anéanti.

  • Levez-vous, Sans-éclat, et puisse la grâce guider vos pas. Brandissez la puissance du Cercle d’Elden. Devenez Seigneur de l’Entre-terre.

Vous prenez vie dans un espace temps inconnu, à travers les ténèbres et les abysses, et vous êtes guidé par une lueur mystérieuse. Cet éclat qui vous habite, celui qui vous fait frissonner, qui guidera vos pas et qui vous donne la force de vous lever. Votre désir de vivre devient votre renaissance, dans un monde chaotique où l’Ordre d’or n’est plus.

  • Dans l’Entre-terre où règne la reine Marika l’Éternelle, le Cercle d’Elden, source vitale de l’Arbre-Monde, fut brisé. Les descendants de Marika, tous des demi-dieux, revendiquèrent les éclats du Cercle d’Elden, également appelés runes majeures.

Marika est la source (mère) de tout et le maintien du monde (vaisseau de l’Elden Ring), elle est également la mère de demi-dieux (enfants de Radagon) qui deviendront les nouveaux challengers au trône de l’Elden Lord. Les éclats du Cercle se sont réveillés, pour les affronter et mettre un terme à leurs assauts dans le monde de l’Entre-Terre.

  • Ainsi débuta l’Éclatement, une guerre émanant de la folie provoquée par leur puissance fraîchement acquise. Une guerre qui sonna le renoncement de la Volonté suprême. Ainsi viendra l’heure des Sans-éclat, eux à qui se refusa jadis la grâce dorée, et qui furent exilés de l’Entre-terre.

Avec l’éclatement de l’anneau*, Marika a été enfermée dans l’Erdtree (l’Arbre Monde, lumineux d’une couleur Or, tenant son éclat du pouvoir conféré par l’Elden Ring) afin de le maintenir debout le temps que l’anneau soit reconstitué.

*L’anneau de pouvoir nommé “Elden Ring” est un objet extrêmement puissant alimentant l’Erdtree. Dans son état “brisé”, bon nombre de ses fragments sont en possession d’enfants de la reine Marika. Créant ainsi une lutte du pouvoir.

  • Vous qui avez péri et qui pourtant vivez, cheminez vers l’Entre-terre, par-delà la Mer de brume, pour vous tenir devant le Cercle d’Elden et ainsi en devenir Seigneur.

L’arbre monde se meurt et son pouvoir est dans les mains de demi-dieux aux pensées néfastes. L’Entre-Terre a besoin de vous, sans éclat, afin de raviver celui qui s’éteint au sein de l’Erdtree. Feriez-vous ce choix, ou prendrez-vous la voie du côté obscur en devenant l’apôtre du mal : le nouveau Lord of Chaos ?

GAMEPLAY

Bienvenue dans le monde cruel et sans pitié d’Elden Ring. Vous allez devoir redoubler d’efforts pour parvenir à la victoire, quitte à ouvrir, à maintes reprises, les portes de la mort.

Classes et équipements

En commençant le jeu, un écran de création et personnalisation de votre personnage se met en place. Il n’y a pas vraiment de “bon” choix à cette étape du jeu, il faut choisir une classe selon vos préférences et l’expérience de jeu recherchée. Chacune possède sa petite histoire qu’il est intéressant de lire.

  • Vagabond : le loyal et serviable chevalier (avec son épée et son bouclier)
  • Héros : le bourrin de la banque possédant la force la plus élevée (le berserk)
  • Guerrier : le combattant maniant 2 armes à la fois et usant de beaucoup de dextérité (parfait au CAC)
  • Prisonnier : la classe hybride alliant dextérité et intelligence (combat rapproché et à distance)
  • Bandit : l’archer agile, pour lequel la confection d’outils et de consommables est indispensable
  • Astrologue : c’est le mage noir qu’il vous faut mais qui consomme beaucoup trop de mana (PC)
  • Prophète : après le mage noir, lui ce sera plutôt le blanc (avec des sorts de soin)
  • Samurai : la polyvalence incarnée : bonne armure, arc à longue distance et katana
  • Confesseur : la classe hybride alliant force, dextérité et foi
  • Indigent : le métamorphe du groupe. Sans loi ni choix. Une base pour préparer le build de votre choix.

En fonction de la classe que vous choisissez et surtout en fonction des points de compétences que vous attribuerez, vous pouvez équiper des armes, des flèches, des carreaux, des armures, des talismans et d’autres objets offensifs et défensifs (ainsi que des objets / outils, en et hors combat).

Test : ELDEN RING sur PS5

Compétences de combats : maîtriser l’art de la guerre

  • Les armes disposent de capacités spéciales, de toute variété, allant de simples attaques puissantes à des effets temporaires. Bien évidemment les compétences consomment des PC (mana). Les attaques de bases (ou physiques) seront les plus populaires selon votre classe (ou votre barre de magie vide) permettant de réaliser des attaques rapides, chargées ou sautées. Certaines attaques peuvent briser la posture d’un ennemi, ce qui vous permet d’asséner un coup critique (la contre-attaque par exemple).

A l’aide d’un couteau à aiguiser, vous pouvez utiliser des Cendres de guerre (à acheter ou à récupérer dans des coffres ou sur des mini-boss) pour octroyer de nouvelles compétences à vos armes et boucliers. Une seule compétence de cendres de guerre ne peut être inscrite sur l’arme / bouclier. Le type d’une arme détermine les compétences qu’elle peut avoir. Certaines armes spéciales possèdent des compétences fixes (on ne peut leur en attribuer d’autres). Certaines cendres possèdent des “affinités” modifiant les bonus d’attributs et d’autres caractéristiques (offensives) de l’arme. A vous de faire le bon choix selon la répartition de vos compétences.

  • A l’aide du menu “sorts mémorisés” vous pouvez mémoriser des sorcelleries et des incantations. Là on distingue bien les 2 sortilèges car le premier nécessite un bâton magique et une bonne dose d’intelligence (dégâts “mystique”) et le second nécessite un sceau sacré et une grande foi (dégâts “sacré”). Lancer des sorcelleries et des incantations consomme des PC (mana). On commence avec “seulement” 2 emplacements de sorts et il faut récupérer des mémolithes pour agrandir l’espace mémorisé.

Vous pouvez aussi invoquer les esprits ! Véritables nécromanciens spirituels, vous pouvez utiliser des cendres pour faire appel à une multitude d’esprits (qui consomment bien vos PC par la même occasion). Vous ne pouvez invoquer qu’un seul type à la fois et ne sont pas disponibles en mode à coopératif. En tant que magicien, principalement, vous pouvez les invoquer pour distraire / tanker l’ennemi (boss) pendant que vous l’assommer à distance.

Carte à monde ouvert

Elden Ring prend place dans un univers vaste, sombre et variant. Le temps évolue avec votre aventure, tout comme la météo, ce qui permet de pimenter les combats, votre odyssée mais également les monstres / boss disponibles en fonction de la journée (en général, c’est la nuit que les PNJ ou les mini-boss sortent).

Servez-vous de la carte pour consulter votre position actuelle, connaître les structures et le terrain environnant et surtout pouvoir vous téléporter sur les sites de grâce visités (sauf si vous êtes en combat). Il faut bien fouiller tous les coffres et visiter chaque marchand pour récupérer les fragments de carte (les régions de l’Entre-Terre) mais aussi se rendre auprès des stèles, le long des routes, qui feront apparaître de nouvelles informations sur votre map.

Lorsque vous identifiez un emplacement intéressant, vous pouvez apposer sur la carte un symbole  une balise (permanent(e), tant que vous ne l’enlevez pas) pour pouvoir le retrouver facilement (ex : zone de farm ennemie, marchands, pnj, etc.).

Tôt dans le jeu, vous pouvez récupérer votre monture (d’où le fait de jouer en mode nuit et de parler à tous les PNJ). Son petit nom c’est “Torrent” car il peut remonter les cours d’eau des montagnes d’un seul bond! Utilisez votre sifflet pour chevaucher votre destrier spectral. S’il meurt, vous pouvez l’invoquer de nouveau grâce à une fiole pourpre, mais avant cela vous pouvez le nourrir de baies. Indispensable dans votre aventure : aussi bien pour avancer plus vite sur la carte que pour fuir ou attaquer des ennemis. Bien évidemment, il ne peut vous suivre en donjon.

Consommables et fioles

Dans le jeu, vous allez acheter des outils, mais vous pouvez aussi les dropper (récupérer) sur des mobs (ennemis), les récupérez auprès de PNJ (“quête”) ou les fabriquer !

Vous débutez avec quelques fioles de magie (larmes céruléennes) et de points de vie (larmes pourpres), qui se remplissent lorsque vous vous reposez auprès d’un site de grâce, que vous achevez un groupe d’ennemis (ou monstres puissants).

Il existe aussi la fiole de salut miraculeux est un objet important dans le jeu mais nécessitant de mélanger plusieurs larmes de cristal. Chacune d’entre elles confère des élixirs à effets positifs (divers et variés) selon le mélange personnalisé réalisé.

Dans le monde vous trouverez un insecte spécial “le scarabée larmoyant”. Il en existe des pourpres et des céruléens. Terrassez-les pour remplir la fiole correspondant à leur type. Il n’est évidemment pas possible de remplir plus de fioles que vous n’en possédez. Pour cela il faudra trouver des larmes de vie et des graines dorées. La première augmente la puissance des fioles et la seconde augmente la capacité de stockage.

Messages multivers

Dans ce jeu, vous pourrez communiquer avec l’eau delà ou du moins avec les autres Sans-Eclats (joueurs à travers le monde) qui décident d’échanger des petits mots avec “vous”.

Débloqués en début de jeu, vous avez l’opportunité de laisser au sol des indications sur des montres à venir, des pièges ou tout simplement écrire des messages sans signification particulière. Vous pouvez changer leur format pour les rendre plus élaborés et y joindre des émotes.

Le côté fun, c’est que vous pouvez évaluer les messages des autres joueurs. Lorsqu’un joueur évalue un de vos messages (bon ou mauvais) vous récupérez la totalité de vos PV. En disséminer un peu partout dans le monde peut donc en valoir le coup.

 

GRAPHISMES ET BANDE-SON

Direction artistique

Hidetaka Miyazaki, le président des studios FROMSOFTWARE a annoncé dans une interview donnée pour le magazine “Edge” les propos suivants : Les graphismes ne sont pas un sujet auquel nous donnons la priorité absolue. Ce que nous demandons à l’aspect graphique dépend des plateformes et exigences du jeu lui-même, et cela a une priorité inférieure comparée aux autres éléments du développement.

Avec ce discours on comprend que leur dernier titre ELDEN RING est beau, un travail sur l’aspect visuel global est respecté, mais il n’est pas transcendant. On le voit notamment si on zoom sur notre armure une fois que le soleil la transperce de son flux lumineux. Ce titre, malgré le fait qu’il soit en open-world (monde ouvert), se concentre sur l’aspect “gameplay” quitte à laisser de côté l’aspect visuel.

Le chara-design est plutôt satisfaisant et la personnalisation de notre personnage est un vrai plaisir, pour tout joueur souhaitant modeler son héros à son image. Pour les mini-boss et les boss, il en est de même : charismatiques et effrayant. Digne du sombre scénario dans lequel nous sommes plongés. Heureusement que certains paysages nous font oublier les monstres impitoyables qui l’entourent.

L’environnement, quant à lui, est divers et varié : étang en putréfaction, prairies verdoyantes, terres désolées et ossements présents, etc. Le passage du temps est agréable à vivre, car on ne s’en rend finalement pas compte tellement il est fluide et limpide pendant notre expérience de jeu, c’est donc un bon point ! De nombreux objets dynamiques l’entoure et “grimper” sur une table ou faire une roulade sur une montagne de tonneaux, les briseras en 2 secondes en mille morceaux. Peu convaincant, mais il faut, de ce fait, redoubler d’ingéniosité pour grimper à certains endroits qui ne sont pas fait pour et pour modifier son expérience de jeu (ex : les remparts du château de Godrick).

Les couleurs qui accompagnent votre expérience sont froides, sombres et sanguinolentes, à l’image du titre. Si vous jouez une classe de magiciens, vous pouvez lancer des sortilèges et incantations pour mettre un peu de “vie” dans votre aventure. Les effets magiques sont appréciables, ils montrent la lumière au bout du tunnel.

Direction musicale

La compositrice de DARK SOULS (II et III) et de SEKIRO est confirmée à la bande-son (depuis le premier trimestre 2020). Elle prend les rennes pour composer et enregistrer des titres inédits en collaboration avec George R.R. Martin (auteur de la saga Game of Thrones). L’équipe d’enregistrement est composée de : Yuka Kitamura, Shoi Miyazawa, Yoshimi Kudo, Tsukasa Saitoh, Tai Tomisawa.

Vous pouvez retrouver ces sublimes “soundtracks” en cliquant ici. Des titres profonds, percutants et rendant l’expérience ELDEN RING encore plus immersive dans ce monde sombre où l’obscurité, le chaos et la mort sont omniprésents.

CONTENU ET DUREE DE VIE

ELDEN RING possède un contenu monstre. En mode réseau il devient presque un MMORPG (jeu en ligne, à monde ouvert, dans lequel on choisit une classe qu’on fait évoluer et on se fait des alliés via le PVE ou des ennemis via le PVP).

Mode multi-joueurs coopératif

Dans le jeu, en parlant à différents PNJ, vous obtiendrez différents objets (beaucoup, beaucoup d’objets) dont une catégorie sera réservée au mode en ligne. Lorsqu’un joueur d’un autre monde vous invoque, une session groupée coopérative débute. Vous endossez le rôle d’allié (doigt crochu) et avez pour objectif de vaincre le boss de la zone invoquée.

  • Doigt crochu de sans-éclat : permet d’inscrire une marque d’invocation dorée pour jouer en mode multi-joueurs (elle apparait dans d’autres mondes pour demander à l’aide)
  • La boussole : indique la direction de l’hôte / de l’invocateur de session (hôte des doigts)
  • Recueil d’invocation : vous trouverez dans chaque zone des effigies de martyrs. Il sera plus simple d’invoquer d’autres joueurs auprès d’elles (car les marques d’invocation coopératives et compétitives créées à l’aide des effigies sont complétées dans le recueil)
  • Remède des doigts : utile pour révéler les marques d’invocation des joueurs d’autres mondes. Les dorées représentent les alliés et les rouges les adversaires. Dès que vous lancer une invocation une session multi-joueurs débute et vous en devenez l’hôte.
  • Anneau d’adjuration blanc : permet d’appeler automatiquement à l’aide un chasseur d’un autre monde en cas d’invasion du vôtre, pour vous aider.
  • Anneau d’adjuration bleu : vous recevez des appels d’autres joueurs (c’est l’inverse du blanc). Vous quittez le rôle d’hôte pour devenir l’allié de l’invocateur dans son combat.
  • Petite effigie dorée : consigne une marque d’invocation coopérative dans plusieurs recueils d’invocation à portée

Effigies et Sites de grâce

  • Les effigies de Marika sont disposées un peu partout dans l’Entre-Monde, plus ou moins en bon état. Considérée comme une déesse, de nombreux lieux de cultes sont présents pour lui rendre grâce et un cadeau vous attend à ses pieds. Aussi, lorsque vous mourrez vous avez le choix entre revenir à la vie au dernier site de grâce visité ou près d’une effigie de Marika.
  • Se reposer près de l’un de ces sites restaure vos fioles sacrées, barres d’endurance, points de vie, points de magie (PC) et soigne vos altérations d’état. Il faut bien un malus à cela : tous les ennemis reviennent à la vie (full life).

Ces derniers sont indispensables dans le jeu, car ce sont vos points de sauvegarde, vos hub de progression. S’assoir un instant permet aussi de dépenser les runes acquises pour augmenter vos niveaux (points de compétences), mais aussi d’attacher / détacher des cendres de guerre sur vos armes et boucliers, modifier les sortilèges mémorisés, prendre soin de votre coffre, etc.

Coffre et surcharge

Tellement de consommables, d’équipements et d’objet divers sont à récupérer qu’un coffre est présent dans le jeu. Il s’alimente automatiquement en cas de “surcharge” et vous y avez accès, pour changer, au sein d’un site de grâce. Dans ce menu, vous pouvez placer des objets ou en récupérer, en fonction de vos besoins.

Si vous vous équipez d’armes et armures trop lourdes (et que vos compétences ne sont pas basées sur la Force) alors vous risquez d’être rapidement en surcharge. Pourtant ce n’est pas forcément les objets / consommables que vous possédez qui suffiront à vous alléger. Il faudra, souvent, changer d’armes / armures / talismans, quitte à perdre de la défense mais, surtout, pour récupérer de la mobilité (vitesse de déplacement et surtout, l’indispensable dans ce jeu, la parade / l’esquive).

Matériaux et artisanat

Un peu partout dans l’Entre-Terre, vous trouverez des fruits, des fleurs, des champignons, des papillons et toute une myriade d’autres composants, certains plus utiles que d’autres (en fonction de votre style de combat et de vos finances). Si vous possédez un nécessaire de fabrication, vous pouvez confectionner divers objets grâce aux matériaux ramassés (rapidement dans le jeu vous avez accès à ce menu : fabrication d’objet, n’importe où sur la carte). Trouver des manuels de partout dans l’Entre-Terre permet d’apprendre à fabriquer de nouveaux objets !

Vous pouvez également renforcer vos armes en vous tenant près d’un atelier de forgeron et en y dépensant quelques runes et surtout des pierres de forge (jusqu’à “+3”). Il existe aussi dans l’Entre-Terre, notamment au sein de la table ronde, un forgeron capable d’améliorer davantage votre arsenal face aux ennemis redoutables qui vous attendent.

La table ronde

Le bastion de la table ronde est un lieu où se rassemblent les Sans-Eclats guidés par la grâce. Tout combat y est prohibé en raison d’un pacte de non-agression (l’icone de la table ronde s’affiche lorsque cet interdit est en vigueur). Il est accessible via le menu “carte”.

Vous y rencontrerez différents PNJ, les maitres de classe en quelque sorte, qui pourront échanger des objets avec vous. Vous y trouverez également le forgeron et d’autres coffres, divers et variés.

Lorsque vous obtiendrez votre première rune majeure (sur le boss Godrick le greffé), puis les suivantes, il vous faudra les restaurer. Dans votre inventaire, consultez vos objets clefs et leur description pour voir comment faire. Chaque rune possède ses spécificités et ses difficultés d’obtention / réparation et il faudra vous rendre auprès des Tours divines disséminées dans l’Entre-Terre. Ensuite, il faudra l’activer (via un site de grâce) afin de bénéficier de ses effets.

Un PNJ de la table ronde vous aidera aussi a récupérer les armes des demi-dieux (porteurs de fragments) vaincus, via l’essence que vous avez obtenue en les combattant : le pouvoir des souvenirs. Attention : un seul pouvoir peut être extrait, choisissez bien!

La mort

Omniprésente dans ce “Die and Retry” (meurt, recommence, meurt, recommence, etc.), lorsque vous mourrez, vous revenez à la vie au dernier site de grâce visité (ou effigie de Marika, selon votre choix). Il est important de savoir que, comme dans la série des “Souls”, vous perdez toutes les runes que vous possédez au moment de votre mort et elles se transforment en “fleurs dorées” à l’endroit où vous avez péri.

Il vous faudra les récupérer au plus vite, sans mourir sur le chemin. Car si vous disparaissez à nouveau (avant de les récupérer), vos runes seront perdues à jamais ! La boussole vous indiquera où les retrouver.

En s’arrêtant “juste” sur l’histoire principale, il vous faudra jouer de dextérité si votre niveau, vos compétences et vos objets ne sont pas optimisés. Avec cela il faut compter pas loin de 30 à 50 heures de jeu. Par contre, si vous souhaitez essayer différentes classes et modes de jeu, parcourir le monde, tuer chaque boss, récupérer chaque objet et nous en passons alors vous pouvez ajouter un “zéro” aux heures données précédemment.

CONCLUSION

Test : ELDEN RING sur PS5

Le dernier bijou des studios FromSoftware a raflé l’une des meilleure note globale de l’histoire du monde du jeu vidéo, avec un score dépassant les 95 / 100 après plusieurs dizaines de critiques internationales. Particulièrement attendu par les joueurs, le jeu en valait la chandelle.  Néanmoins, pour apprécier ce titre, il faut : aimer l’univers médiéval-fantastique, apprécier le fait de mourir en 3 coups d’épée ennemie (et de perdre l’expérience accumulée), parcourir le monde en quête de nouveaux objets et de nouvelles rencontres (le minima de la survie dans l’Entre-Terre).  De plus, avoir une connexion internet (et un abonnement en ligne) s’avère impérieux pour une expérience de jeu optimale, afin de débloquer les messages et le mode multi-joueurs.

ACHETER LE JEU AU MEILLEUR PRIX ICI 

Test : ELDEN RING sur PS5 réalisé par HERZEKIEL sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en effectuant vos achats via nos liens sponsorisés
Retrouvez nous sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *