Test : HORIZON – Forbidden West sur PS5

Test : HORIZON II - Forbidden West sur PS5

61.50 €
9

SCENARIO

8.0/10

GAMEPLAY

8.5/10

GRAPHISMES

10.0/10

BANDE-SON

10.0/10

CONTENU ET DUREE DE VIE

8.5/10

Les plus

  • Le monde ouvert proposé est m-a-g-n-i-f-i-q-u-e
  • Le système de combat est adapté à chacun
  • L'histoire est prenante et le personnage attachant
  • Les temps de chargement sont (quasi) inexistants
  • Les montures sont diverses (terrestres et aériennes)

Les moins

  • Autant Aloy est la fervente défenderesse de la faune et de la flore, autant elle n'hésite pas à l'éradiquer pour améliorer son équipement et subvenir à ses besoins
  • Le focus est plus souvent activé que l'arc est bandé
  • La longueur de dialogues

Test : HORIZON – Forbidden West sur PS5

Test : HORIZON – Forbidden West sur PS5

Genre : Action-RPG, Aventure, Jeu de tir, Futuriste
Langues : Allemand, Anglais, Arabe, Espagnol, Français (France), Italien, Polonais, Portugais (Portugal), Russe                                           

Sous-titres : Allemand, Anglais, Arabe, Chinois – simplifié, Chinois – traditionnel, Coréen, Danois, Espagnol, Espagnol (Mexique), Finnois, Français (France), Grec, Hongrois, Italien, Japonais, Norvégien, Néerlandais, Polonais, Portugais (Brésil), Portugais (Portugal), Russe, Suédois, Tchèque, Thaï, Turc
Développé par GUERRILLA GAMES
Édité par Sony Interactive Entertainment Europe
Sortie France : 18/02/2022
Prix : 69.99€ sur l’eShop, 61.49€ version boîte (ici)
Taille : 10890.00 MB
Joueurs : 1
Age minimum : 16

Site Web Officiel

SCENARIO

Horizon, quésaco?

Horizon prend place dans un univers post-apocalyptique dominé par des créatures mécanisées et des peuples en guerre. Et si l’humanité avait (pratiquement) disparu et que la faune et la flore avaient repris les rênes sur Terre?

Vous incarnez Aloy, une jeune femme orpheline bannie de sa tribu natale et confiée à Rost ; un paria. En fonction des évènements qui vont subvenir lors de l’adolescence de notre Héroïne, ce dernier va lui apprendre les rudiments de la survie, en l’entrainant à la chasse, à l’herboristerie, mais également à l’art du combat. Des indispensables pour survivre dans ce monde.

Durant son aventure, elle va mettre la main sur d’anciennes technologies, grâce à son ADN. L’objet qui deviendra omniprésent dans son périple sera le Focus, un dispositif miniature qui lui permet d’analyser son environnement et d’accéder au système des machines antiques de l’Âge de métal. Elle va également découvrir que l’entreprise Faro Automated Solution est intimement liée à la création des machines (objectifs de pacification) et possède des enregistrements permettant de reconstituer la fin de l’histoire de l’Ancien monde (1000 ans auparavant).

Elle apprend que le Dr Sobeck a lancé (accompagné de son équipe de recherches) le projet Aube Zéro, un système automatisé de terraformation devant prendre le contrôle des machines et recréer la vie sur Terre. Ce projet se divise en 10 segments dont le principal (coordinateur) est nommé GAIA. Chacun des sous-systèmes permet la gestion de la vie sur terre ou des actions à coordonner pour que l’Humanité puisse renaître, accompagnée de la faune et la flore.

L’un d’entre eux va devenir incontrôlable : Hadès, dont le rôle principal est de lancer une opération d’extinction si jamais Aube Zéro n’offrait pas les conditions favorables à la vie humaine. L’un de ses partisans ; Sylens, est humain et a contribué à rallier des peuples à la cause d’Hadès (ne connaissant pas l’objectif final de ce dernier). Ils se nommaient l’Eclipse.

Après de nombreuses péripéties, Sylens décide de trahir Hadès et de se rallier à Aloy pour mettre un terme au projet d’extinction de toutes espèces sur Terre. La bataille a lieu à Méridian et plus particulièrement au sommet de La Flèche où le signal maléfique de notre protagoniste commence à se répandre sur Terre, afin de réveiller des machines plus destructrices les unes que les autres.

On apprend également que notre héroïne a été créée artificiellement par des machines et n’est autre qu’un clone du Dr Sobeck. Elle seule possède donc le code génétique permettant d’accéder aux données d’Aube Zéro. Grâce au programme “Elisabeth Sobeck – Alpha Prime”, elle purge définitivement le programme d’Hadès, après un combat sans merci, et ramène la paix (et surtout la Vie) sur Terre.

Horizon, to be continued

Dans ce nouvel opus, l’histoire de la jeune Aloy continue. Décidément, pas de repos pour notre Héroïne qui se voit traquer de nouveaux démons. Il est temps de quitter le royaume d’Héliaume (peuple Carja) et de repartir à l’aventure, en direction de l’Ouest !

La vie sur la Terre a repris, mais un nouvel être proliférateur menace l’extinction de tout être vivant : la Nielle (une végétation écarlate parasitaire). Afin d’éradiquer ce mal, Aloy se voit confier la mission de retrouver une copie de GAIA ; conçue pour contrôler le système biométrique et biomasse, de tout être sur le monde.

Elle apprend rapidement que Sylens a piraté sa lance de combat (utilisée par cette dernière, lors de son combat final dans le premier épisode) permettant ainsi de voler les données d’Hadès, de pouvoir exploiter son potentiel incommensurable et de partager son savoir-faire technologique auprès de certaines factions, dont la tribu Tenakth dirigée par Regalla. Elle devient rapidement la némésis d’Aloy, car elle emploie les mêmes techniques et la même technologie, sauf qu’elle utilise ses compétences pour faire le mal et conquérir des territoires en s’attirant notoriété et gloire.

 

Notre Héroïne se voit donc mener trois combats : retrouver Sylens et comprendre ses intentions, aider et rallier les peuples suite aux guérillas qui se profilent et sauver la Terre, en enquêtant sur la nielle qui l’empoisonne, grâce à une copie de Gaïa.

GAMEPLAY

Système de combat

Notre Héroïne se voit accorder de nombreuses cordes à son Arc (sans plaisanter). Ce style inimitable permet de changer, à tout moment (même lors d’un combat), vos outils et armes à disposition afin d’adapter Aloy à toute situation de combat, même les plus extrêmes.

L’arme principale est la “lance de combat” et ça, c’est indéniable ! C’est comme le téléphone portable d’un adolescent, il est scotché à sa main. Elle permet d’effectuer deux types d’attaques rapprochées (au corps à corps) : les attaques légères et rapides permettant de détaches les plaques de blindage / protection des petites machines et les attaques lourdes et lentes permettant de renverser de petits machines.

Au fil des améliorations, vous allez booster la rareté de vos équipements, mais aussi les appareiller de modules de combat pour les rendre plus explosifs lors de vos batailles. Chaque excursion nécessite donc de choisir le bon équipement, la bonne stratégie, et de viser au bon endroit en tirant tout en esquivant les attaques dans le même temps (l’ennemi ne vous laissera pas de répit pendant que vous achèverez l’un de ses amis).

Déplacements et carte

A pieds, à “cheval” ou à dos d’oiseau, la carte n’aura plus de secret pour vous. Et pourtant vous allez en faire des tours et des allers-retours, heureusement que les feux de camp dissimulés de partout dans l’environnement vous permettront de vous déplacer instantanément (et sans frais). La monture terrestre se débloque très rapidement dans le jeu contrairement à l’aérienne, pour laquelle il va falloir faire preuve de patience (ou mettre de côté les quêtes annexes pour se recentrer sur l’histoire principale).

Outre ces montures, vous possédez également l’Ailegide, un dispositif de planeur à énergie conçu à partir d’une technologie de machine. Il se déploie en chute libre afin de planer dans les airs et d’amortir notre chute.

Avec la version II, les zones d’escalade et objets dynamiques du décor sont désormais visibles en activant le Focus. Les prises et points d’ancrage apparaissent en jaune grâce à un petit coup de scan rapide et cette méthode devient omniprésente dans vos phases de jeu pour éviter les moments de solitude a essayer de grimper un rocher qui n’est pas bâti pour cela.

Un arsenal prêt à en découdre !

Tout comme dans le premier titre, vous avez accès à une multitude d’armes permettant de choisir le style de combat qui vous convient le mieux et de l’adapter à votre arme de compétences (pour un effet optimal).

On retrouve ainsi :

  • La lance de combat : arme principale de votre Héroïne spécialisée dans les techniques au corps à corps.
  • La fronde explosive : lançant des bombes ayant une vaste zone d’effet élémentaire (gel par exemple). A utiliser contre les ennemis pour charger la jauge de l’altération fragilisée (zone de faiblesse pour rendre l’ennemi plus sensible aux dégâts de l’impact).
  • Le lance-câbles : permettant de placer différents types de pièges à câble. Le premier lancer permet d’établir le jet d’ancrage et le second permet d’adopter une ligne personnalisée pour faire trébucher vos ennemis (mais aussi leur appliquer des effets élémentaires, comme l’électricité).
  • Le lance-cordes : parfait pour ligoter les machines qui veulent fuir le combat ou prendre de l’altitude (comme les machines volantes). Plus vous en fixer sur une machine, plus longue sera la durée de sa constriction.
  • L’arc : on distingue la marque des guerriers (puissants dégâts, même lorsqu’ils ne sont pas bandés, mais perdent en précision à distance) de la marque des chasseurs (dégâts modérés à élevés quand ils sont bandés, avec la faculté d’être précis à longue portée). Lorsque l’on vise, Aloy déploie une jauge de concentration (ralenti de l’espace temps) qui permet de tirer avec précision sur des parties ennemies que l’on souhaite détruire ou obtenir.
  • Le lance-pics : ils tirent des projectiles puissants pouvant atteindre les ennemis à longue portée. En raison de la durée de leur charge, leur cadence de tir est faible et ils ne peuvent pas être utilisés en sautant ou quand vous êtes accroupie (possibilité de transpercer le blindage des machines et de causer des effets explosifs).

Chacune de vos armes peut infliger des dégâts élémentaires, si vous trouvez l’équipement qui propose cette spécialité (tous les arcs ne s’équipent pas de flèches de feu par exemple). Outre l’emplacement dédié à l’arme, il faut posséder le type de munition (que l’on trouve, que l’on achète ou que l’on crée ; dans la plupart du temps). Aloy peut, par exemple, s’équiper de munition infligeant des dégâts d’acide pour augmenter la jauge d’altération “corrosion” (afin de diminuer la résistance aux dégâts en faisant fondre le blindage ennemi). Aussi tirer sur une bonbonne élémentaire avec l’élément associé, permet de déclencher “explosion élémentale destructrice”. Il faut toujours penser à scanner les ennemis pour savoir à quoi ils sont vulnérables.

Plus vos équipements seront rares, plus des emplacements de tissus seront présents pour améliorer leurs capacités. Sur certains, on y retrouve également des bobines. Elles peuvent être équipées sur les armes pour améliorer leurs performances et causer des dégâts élémentaires.

 

Le traditionnel Arbre de compétences

Indispensable dans tout jeu d’action-RPG. Il permet à notre héroïne de récupérer des points de compétences (en gagnant des niveaux ou en effectuant des quêtes / des activités) et de les dépenser dans les spécialités que vous préférez. Que ce soit des aptitudes de combat, de soin ou environnementales.

L’arbre de la version Horizon II est plus vaste et complet que celui du premier. On retrouve 6 spécialisations : Guerrier, Trappeur, Chasseur, Survivant, Infiltré, mais également Chef des machines.

Chaque section est composée de compétences passives à débloquer, mais également de compétences actives. Elles sont appelées les “Technique d’Arme” (identifiable grâce à leur forme de pentagone). Les compétences de cette catégorie débloquent une puissante nouvelle attaque pour toutes les armes de la classe. Ces techniques dépensent de l’endurance d’arme, qui se régénère au fil du temps.

On retrouve également les “Sursaut de bravoure“. En apprenant les trois compétences associées (adjacentes), il sera automatiquement débloqué. Ce sont de puissantes capacités qui nécessitent une certaine charge de bravoure. Chaque arbre de compétence possède différents “Sursaut de bravoure” offrant chacun des avantages uniques en combat.

GRAPHISMES ET BANDE-SON

La direction artistique

Horizon Forbidden West propose (une nouvelle fois) aux joueurs une carte à monde ouvert et c’est le must-have (proposé aux joueurs par les studios du jeu) pour déployer l’ensemble des ressources technologiques et graphiques de ce monde post-apocalyptique.

Chaque zone est un condensé de paysages atypiques, réalistes à fantasmagoriques, dont Aloy se doit de découvrir l’écosystème, les tribus voisines et les ressources propres. Il est difficile de résister à l’envie de chevaucher une coureuse (machine de type monture), de parcourir la carte et d’en profiter pour récupérer toutes les zones de déplacements rapides que l’on trouve lors de notre escapade (jusqu’à finir devant une zone bloquée par la trame de l’histoire principale du jeu).

Dans Horizon – Forbidden West, le temps défilera avec grâce et délicatesse afin de passer de l’aube au crépuscule sans que le joueur n’ai eu le temps de s’en rendre compte. Parcourez forets, déserts, montagnes, laboratoires ou ruines, mais gardez les yeux ouverts. Le lever du jour et le coucher du soleil ont beau être magnifiques, mais prenez garde jeunes aventuriers : la nuit n’est pas des plus propices à la chasse et à la découverte de l’open-world (monde ouvert).

Charadesign

Dans cet opus, l’aspect visuel d’Aloy et de ses petits compagnons a subi un petit rafraichissement, qui permettra ou non de permettre à certains joueurs d’apposer de nouvelles critiques. Oui Aloy n’a pas le sex-appeal de Lara Croft, oui Aloy a un peu de duvet pour se protéger du froid, oui Aloy n’est pas la femme la plus expressive pour exprimer ses émotions positives, mais il faut remettre les choses dans leur contexte.

Aloy est une orpheline créée génétiquement par la cyber technologie, qui a vécu traitée comme une paria et qui, malgré ce qu’elle a vécu, a pris la décision d’aider sa tribu et de mettre un terme à la folie des machines créée par le sous-système Hadès. Avec la disparition de l’âge de métal, la quasi-extinction de l’Humanité et le fait de retourner à la précarité de l’âge de pierre (upgradée), il est tout à fait normal qu’Aloy ne profite pas d’un week-end manucure / coiffure / épilation et que les évènements de sa vie lui ont forgé le caractère qu’elle possède aujourd’hui et c’est cet ensemble qui crée le personnage héroïque et symbolique qu’elle représente. D’autant qu’en terme d’expressions faciales, notre chère Aloy en est grandement dotée!  Finalement on l’aime comme elle est : pure et authentique, avec un cœur brave et une sagesse à toute épreuve.

Cinématiques et dialogues

Les cinématiques sont présentes pour conter l’histoire principale du jeu, mais également pour rappeler les faits passés dans le premier opus. Elles sont canons visuellement et il serait dommage de s’en priver.

Ce qui est moins le cas pour les cutscene, qui sont des cinématiques reprenant les graphismes actuels du jeu en phase de gameplay, contant les dialogues entre différents personnages, dans lesquels vous pouvez prendre part. Il est également possible d’accélérer la phase de dialogue pour en venir à bout.

Music is everything

Fabulous ! Il suffit juste d’insérer votre CD ou de finir de télécharger le jeu pour que le “thème d’Aloy” s’enclenche. Et là c’est une douce mélodie qui s’installe dans vos oreilles, pleines de richesses et d’émotions, signée Joris de Man et Julie Elven. Sur d’autres titres, tout aussi géniaux, s’ajoute la liste (compositeurs, chanteurs) suivante : Oleksa Lozowchuk, Melissa R. Kaplan, Ariana Gillis, Niels van der Leest, etc.

Un véritable orchestre philarmonique se fond dans vos oreilles, accompagné de vocalises angéliques. James Horner n’a qu’a bien se tenir, une équipe de compétition rythmera vos aventures dans l’Ouest. Vous pouvez retrouver la bande-son d’Horizon, en cliquant ici.

CONTENU ET DUREE DE VIE

Les embranchements

Ils représentent des choix émotionnels. C’est à vous de décider de quelle manière Aloy va exprimer son caractère à travers 3 symboles : le poing (Aloy affrontera la situation de façon abrupte), le plumeau (Aloy tentera une approche moins frontale en faisant preuve de sagacité) ou le cœur (permettra à Aloy d’exprimer sa compassion ou ses convictions profondes).

Outre les éclats de métal (monnaie du jeu), il existe d’innombrables ressources en jeu à découvrir en parcourant la faune et la flore de ce monde. Certains minéraux sont plus rares ou difficiles à obtenir que d’autres. On retrouve par exemple la “lumeverte”, qualifiée de ressource aussi rare que précieuse. Elle est cachée à travers le monde entier, la lumeverte peut être utilisée pour améliorer certaines armes et tenues. Elle peut aussi être échangée chez certains marchands contre d’autres ressources.

Les marchands 

Débloqués après quelques quêtes principales du jeu, vous pouvez faire affaire avec eux et y acheter de nouveaux équipements, refaire vos réserves et vendre les articles inutiles de la section “objets de valeur à vendre” (monnaie, monnaie)! On retrouve, à travers le continent, des marchands possédant des spécialités : les tailleurs (tenues), les chasseurs (armes), les herboristes (potions), les cuisiniers (nourriture de boost de compétences) et les “fourre-tout”.

Heureusement que vous possédez une “réserve”. C’est un peu la banque de vos planques ! Vous la retrouverez dans chaque campement, ainsi que dans divers endroits du jeu. Lorsque vous récupérez plus d’objets que vous ne pouvez en porter, le surplus est envoyé dans cette réserve. Bien évidemment, il ne faut pas négliger d’améliorer nos capacités de stockage via les bourses à l’établi.

L’établi

Situé un peu partout dans les campements, c’est votre espace de travail utilisé pour diverses opérations, mais principalement pour l’amélioration de vos équipements (3 échelons de perfection). Chaque arme, quel que soit sa rareté possède des échelons qui, une fois amélioré, débloque et / ou perfectionne ses compétences. Les premiers grades sont faciles à obtenir, le dernier beaucoup moins. Avec la version II, il est possible de lancer une quête de chasse sur l’objet / ressource nécessaire et convoité ! Parfait pour partir en safari improvisé ou à la cueillette de nouvelles herbes.

Les zones de chasse et les fosses de combat

Sorte de mini-jeux, répartis un peu partout dans le monde, afin de tester vos aptitudes de combat. La zone des COUARDS vous informe que “tous les soldats Carjas savent que le Soleil sourit à ceux qui s’entrainent”. Depuis longtemps, ces zones préparent leurs chasseurs à affronter les féroces machines qui rôdent le long de la frontière occidentale. Qu’il s’agisse de détacher des pièces de machines ou de manier les armes et munitions élémentaires diverses, les épreuves des zones (monstres) dispensent des leçons essentielles à la survie dans l’Ouest. Les fosses, quant à elles, mettent à l’épreuve Aloy face à des adversaires humains.

Pour mener à bien les zones de chasses comme les fosses de combat, il faut avoir acquis préalablement l’équipement adéquat ou avoir débloqué les compétences nécessaires (dans l’arbre).

Le jeu : Attakth

Un jeu dans un jeu, oui oui mesdames et messieurs ! Le mini-jeu Attakth est une sorte de jeux YU-GI-OH dans lequel vous disposez d’une carte avec des zones “terrains” et vous déployez vos “pièces” pour mener le combat.

Chaque terrain apporte un bonus / malus en fonction de la pièce que vous posez dessus et chacune de ces dernières possède des points de vie, de mouvements et d’attaque (et certaines des compétences uniques supplémentaires).

Il faut positionner vos monstres sur le plateau et se préparer à l’offensive ennemie. D’autres trucs et astuces permettent de remporter la victoire, mais vous les découvrirez en y jouant ! L’objectif est d’atteindre 7 points, en pourfendant vos adversaires. C’est l’heure du du-du-duel !

Avec un contenu aussi riche, en vous focalisant sur la trame principale de l’histoire vous en aurez au moins pour une vingtaine voire une trentaine d’heures de jeu. Sachant qu’outre les quêtes secondaires, vous avez également des ruines à fouiller (et à résoudre l’énigme présente en son sein) pour débloquer la relique qui s’y trouve, mais aussi des captures holographiques de l’ancien monde à retrouver sur le continent, et nous en passons. Si vous souhaitez finir le jeu à 100% et parcourir le bestiaire, améliorer tous vos arbres de compétences, mais également tous vos équipements et parcourir chaque point de la carte et identifier chaque ressource alors … nous nous reverrons en 2023 !

CONCLUSION

Avec HORIZON Forbidden West, vous allez revivre l’aventure d’Aloy dans ce nouveau continent, sans révolutionner la formule de l’action-RPG. C’est le croisement entre l’univers du film AVATAR (monde souffrant, créatures fantastiques, musiques et paysages magnifiques) et le gameplay de Zelda : Breath of the Wild (armes, paravoile, monde ouvert, quêtes annexes multiples). Néanmoins, il se place au-dessus du lot par le dynamisme des affrontements, son scénario, ses personnages charismatiques et touchants et surtout son environnement et ses vues (qui sont d’une telle beauté!).

Si vous n’avez pas aimé le premier opus, ne tentez pas de découvrir l’Ouest, mais restez plutôt à l’Est ! Pour les autres, c’est une incroyable aventure qui vous attend, en prenant le contrôle d’une femme forte, indomptable, indépendante voire même : le symbole d’une génération à venir.

ACHETER LE JEU AU MEILLEUR PRIX ICI 

Test : HORIZON – Forbidden West sur PS5 réalisé par HERZEKIEL sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en effectuant vos achats via nos liens sponsorisés
Retrouvez nous sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *