Test : Kena Bridge of Spirits sur PS5

Test : Kena Bridge of Spirits sur Playstation 5

9.3

SCENARIO

9.0/10

GAMEPLAY

9.5/10

GRAPHISMES

10.0/10

BANDE-SON

10.0/10

CONTENU ET DUREE DE VIE

8.0/10

Les plus

  • Gameplay qui fonctionne
  • Bande-Son SUBLIME
  • Graphismes Extraordinaires
  • Scénario Incroyable
  • Les Rots Trop Mim's

Les moins

  • certains personnages manquent de profondeur

Test : Kena: Bridge of Spirits sur PS5

Test : Kena: Bridge of Spirits sur PS5

Genre : Aventure, Action
Langues : Anglais Sous-titres : Français
Développé par Ember Lab
Édité par Ember Lab
Sortie France : 21/09/2021
Prix : 39.99€ sur l’eShop, 39.99€ version boîte 
Taille : 18000 MB
Joueurs : 1
Age minimum : 12

Site Web Officiel

SCENARIO

Kena vit dans un monde, où la tradition veut que pour aider les défunts à passer dans l’au-delà, des masques de bois soient érigés à leur effigie et déposés dans un sanctuaire, afin de disparaitre au fur et à mesure que l’esprit réussi son passage. Parfois, certaines de ces âmes ne trouvent pas le chemin et se retrouvent alors piégées dans notre monde. Kena est ce que l’on appelle un guide des esprits qui vient donc aider les âmes piégées à se repentir pour obtenir la paix. C’est en utilisant les masques de ces âmes torturées et en trouvant leurs souvenirs qu’elle parvient à les aider et régler leurs soucis.

Nous rencontrerons sur notre route, pour rejoindre le sommet de la montagne sacrée, Saiya et Béni, deux esprits enfants souhaitant délivrer leur frère de la corruption ayant envahi la forêt. Nous allons donc accepter de les aider et nous nous lancerons donc dans une quête incroyablement riche en émotion, semée d’embuches, d’ennemis et de rencontres merveilleuses, aidés de nos alliés les Rots, des petits esprits de la forêt tout mignons mais pas forcément inoffensifs.

GAMEPLAY

Côté gameplay il n’y a pas de grande innovation, mais l’utilisation d’une technique plutôt simple mais efficace. La diversité des ennemis est présente avec certains plus redoutables que d’autres et nécessitant une approche de combat différente nous forçant tantôt à esquiver, contrer, utiliser notre bouclier puis attaquer. L’intégration de petits esprits de la forêt nommés Rots nous amène une dimension supplémentaire au combat, pouvant être utilisé pour déplacer des objets, des cailloux pour atteindre des points en hauteur inaccessibles, ou lors de combats à votre demande pour terrasser des ennemis en les aveuglant par exemple ou pour vous soigner.

Kena: Bridge of Spirits repoussé pour une troisième fois | Pèse sur start

Tout au long de notre aventure, nous continuerons d’adopter de plus en plus de Rots afin d’accroitre nos pouvoirs. Attention donc à bien ouvrir les yeux, ces petites fripouilles peuvent se cacher n’importe où. (Sous des pierres, dans des buissons et autres endroits insolites. Ceux-ci nous permettront donc d’améliorer notre bâton/arc/massue afin d’obtenir plus de puissance pour venir à bout d’ennemis plus redoutables les uns que les autres.

On notera également, que malgré que le jeu ne soit pas un open world, celui-ci n’est pas complètement fermé et nous laisse le choix de nous promener par ci par là sur des chemins alternatif. Et c’est avec une grande satisfaction qu’on se perdra le temps de quelques instant sur un chemin secondaire au milieu de décors splendides, à la recherche de nouveau Rots pour nous accompagner dans notre quête.

 

Kena: Bridge of Spirits, pas de motion capture pour le titre d'Ember Labs - GAMERGEN.COM

Parlons également du HUD, celui-ci est plus que minimaliste est nous permet donc de ne pas gâcher l’écran avec une énorme barre de vie ou de mana ou quoi que ce soit d’autre d’inutile, nous évitant une pollution à l’écran afin de savourer au mieux ce que le titre a à nous proposer.

Côté combat, Kena nous épate. malgré un système basique et simple mais rudement efficace, nous prenons facilement en main le jeu afin d’être en immersion rapidement. Et qu’est ce que les combats sont beaux. Nous aurons le choix entre taper sur l’ennemi avec notre bâton, ou plutôt de l’utiliser comme un arc  et par la suite aurons accès à des bombes. Bref ce jeux est aussi beau qu’efficace.

 

GRAPHISMES ET BANDE-SON

Notre première impression lorsque le jeu se lance , c’est WAHOUUUU. Graphiquement, c’est une claque. On se croirait vraiment dans un dessin animé Pixar. On se demande même si il s’agit là d’un jeu ou d’un DVD que l’on vient d’insérer dans la console. Les décors sont somptueux, que ce soit la scène principale ou l’arrière plan, tout est d’une justesse et d’une précision incroyable. Pas un seul plan n’est laissé à l’abandon, et le niveau de détail est incroyable. c’est simple il n’y à pas de mot pour décrire ce chef d’œuvre.

Kena: Bridge of Spirits

Kena: Bridge of Spirits est un vrai plaisir pour nos oreilles, l’OST est d’une qualité fantastique. Chaque musique nous transporte dans le monde magique. On pourrait écouter des heures sans se lasser les ballades du jeu tellement elles sont incroyables et envoutantes qui nous donnent la chair de poule. Le studio harmonise parfaitement les musiques avec les cinématiques, ce qui aurait presque pour effet de parfois nous faire couler une petite larme au coin de l’oeil.

Kena: Bridge of Spirits - Jeux PS4 et PS5 | PlayStation France

Que ce soit les graphismes époustouflants ou les musiques, ont reçoit un claque monumentale en jouant à Kena. Ember Lab a tout d’un grand studio et n’a pas à rougir face aux autres AAA. Un GRAND “petit” studio prometteur pour la suite. Qui a dit que créer des animations de film n’était pas compatible avec le jeu vidéo?

Une vraie pépite et un studio à suivre de prêt.

CONTENU ET DUREE DE VIE

C’est le seul défaut (qui n’en est pas vraiment un) qu’on pourrait reprocher à Kena. Le jeu nous tiendra en haleine une bonne dizaine d’heure et on en voudrait plus. Beaucoup plus. On aimerait même que cela ne s’arrête jamais tellement l’expérience est magique. Nous passerions volontiers quelques heures supplémentaires à arpenter l’univers magnifique imaginé par Ember Lab et on espère ne pas devoir attendre 10 ans avant de revoir un de leur nouveau jeu avec autant de qualité et de justesse que Kena.

CONCLUSION

Test : Kena: Bridge of Spirits sur PS5

Ember Lab nous propose un premier jeu tout simplement extraordinaire. On s’attendait tous à un jeu bon, mais Ember Lab nous surprend avec un titre presque parfait. Ils ont trouvé la recette qui fonctionne et nous offrent aujourd’hui un produit fini qui nous donne littéralement une ENORME claque.
Avec Kena, Ember Lab parvient à nous faire entrer dans son univers et à l’adorer jusqu’à la fin tout en nous procurant beaucoup d’émotions. Un monde que l’on n’est pas prêt d’oublier.

Retrouvez nous sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *