Test : Wonder Boy Asha in Monster World sur PS5

Test : Wonder Boy Asha in Monster World sur PlayStation 5

6.2

SCENARIO

6.0/10

GAMEPLAY

7.0/10

GRAPHISMES

6.0/10

BANDE-SON

6.0/10

CONTENU ET DUREE DE VIE

6.0/10

Les plus

  • Les nostalgiques retrouveront leurs marques
  • L'aventure peut s'adresser aux plus jeunes
  • La version originale incluse
  • La bonne humeur d'Asha

Les moins

  • Peu de challenge
  • Level design d'époque peu flatteur
  • Réalisation datée

Test : Wonder Boy Asha in Monster World sur PS5

Test : Wonder Boy Asha in Monster World sur PS5

Genre : Action
Langues : Japonais Sous-titres : Allemand, Anglais, Chinois, Espagnol, Français, Italien, Japonais
Développé par G CHOICE et STUDIO ARTDINK CORPORATION
Édité par ININ et STUDIO ARTDINK CORPORATION
Sortie France : 14/05/2021
Prix : 34,99€ sur le PS Store
Taille : 2,5 GB
Joueurs : 1
Age minimum : 7

Site Web Officiel

SCENARIO

Paru en 1994 sur MegaDrive, le quatrième opus de la série Monster World est aussi le sixième de la série Wonder Boy. Délaissant le héros phare de la série Tom-Tom au profit d’une super nana, ce remake conserve la fraîcheur et le sourire de son héroïne Asha. Toujours sous la houlette de Ryuichi Nishizawa, Asha in Monster World fait peau neuve mais garde intact le scénario de base.

Asha, Asha, écoute-toi

Yeux vers les cieux et cœur ouvert, Asha en est certaine: Monster World a besoin de son aide.

Si elle ne peut mettre un nom sur la menace qui plane sur le royaume, elle fait part à son père de son inquiétude. C’est donc avec bienveillance qu’il laisse sa fille adorée partir aux quatre coins de Monster World grâce au pouvoir mystérieux de la lampe magique.

Y’a-t-il vraiment un génie dedans ?

En votre compagnie, les habitants du royaume seront ravis de faire sa connaissance !

GAMEPLAY

Du gameplay 2D bien rodée

Dans un premier temps Asha devra combattre seule à l’aide du gameplay classique et efficace de l’action-plateforme 2D. Vos 3 principales actions consisteront à attaquer (avec l’épée), sauter et vous protéger à l’aide d’un bouclier. Puis très vite Pepelogoo viendra renforcer vos chances de vaincre le mal ! Il suffira de siffler avec R1 pour le faire venir. De ce fait il tiendra dans vos mains afin de réaliser le traditionnel double saut ou pour planer un court instant. Mais ce n’est pas tout: il débusquera bon nombre de secret si vous l’envoyez dans la bonne direction.

Il servira à bien d’autre chose !

De plus, un menu de gestion de l’inventaire est présent.

S’il permettra de jongler aisément entre les consommables et les objets clefs, il sera indispensable pour sauvegarder votre partie. Comme il n’y a pas de sauvegarde automatique, vous serez donc condamner à faire régulièrement Options, puis R2 puis sauvegarder. Enfin…si vous y pensez !

GRAPHISMES ET BANDE-SON

Dans une 3D un brin érodée

Loin d’être désagréable, le rendu global ne fait pas honneur aux capacités de la PS4 ou de la PS5 (merci la rétrocompatibilité). Même s’ils sont colorés, les décors sont génériques sans proposer une grande diversité y compris dans les textures.

La forêt et le château sont les plus réussis

De plus le re-design des boss et des ennemis n’est pas toujours de bon goût. À l’inverse, les mid-boss et les personnages bénéficient d’un meilleur traitement de faveur grâce à un cel shading efficace.

Largement plus classe que le boss !

Tout comme l’animation de notre héroïne qui devrait être encore plus variée car elle donne la pêche !

Asha on ice

Si les voix japonaises apportent du peps lors des échanges, les thèmes musicaux retravaillés ne resteront pas toujours en tête. Il se pourrait même que certains deviennent agaçants à la longue. Mais comme l’aventure n’est pas bien longue, on peut tenir le coup. Ou bien baisser le volume musical dans le peu d’options disponible.

CONTENU ET DUREE DE VIE

Rétro, boulot, dodo

Que vous soyez novices ou chevronnés, il ne vous faudra pas plus d’une poignée d’heures pour terminer l’aventure (légèrement moins en mode facile). En revanche pour obtenir la totalité de l’unique collectible du jeu (qui rajoute des cœurs) il sera nécessaire d’avoir du courage. En effet, retourner dans des niveaux au level design usant et abusant sans cesse de la (pourtant) bonne idée qu’il intègre ne plaira pas à tout le monde.

Garderez-vous le même sourire après avoir éteint votre 5ème feu ?

Malgré la bonne humeur de l’héroïne, vous risquez de perdre la votre dans le trio redondant des pyramides de glace. Sa pointe d’humour et le panache d’Asha fédèrent petits et grands mais n’arrivent pas à sauver l’ensemble.

Les persos font souvent mouche

Et c’est bien dommage.

CONCLUSION

Wonder Boy Asha in Monster World revient 27 ans plus tard dans un remake avant tout cosmétique. Jouissant d’un cel shading agréable, il conserve malheureusement le level design peu entraînant de l’original. L’enthousiasme d’Asha reste cependant très communicatif et on espère la retrouver dans une aventure bien plus originale. Croisons les doigts pour que le génie exauce ce souhait !

Test : Wonder Boy Asha in Monster World sur PS5 réalisé par Pascal84 sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en effectuant vos achats via nos liens sponsorisés
Retrouvez nous sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *