Test : F1 2021 PS5

Test : F1 2021 sur Playstation 5

7.8

SCENARIO

8.0/10

GAMEPLAY

8.0/10

GRAPHISMES

8.0/10

BANDE-SON

7.0/10

CONTENU ET DUREE DE VIE

8.0/10

Les plus

  • Le mode histoire malgré le scénario plus simplet
  • Un jeu adapté à un large public
  • Le contenu
  • La modélisation des pilotes
  • Exploitation de la manette

Les moins

  • Mêmes graphismes qu'en 2020
  • Des circuits manquants
  • Retrait des voitures classiques

Test : F1 2021 sur PS5

 

Test : F1 2021 sur PS

Genre : Course
Langues (voix) et sous-titres : Français, anglais, allemand…
Développé par Codemasters et édité par EA Swiss Sarl
Sortie France : 16/07/2021

Prix : 69.99€ sur l’eShop, 59,99€  version boîte
Joueurs : 1 à 2 joueurs
Age minimum : 3 ans

Site Web Officiel

SCENARIO

Test F1 2021 sur PS5

Une exploitation totale de la Next gen?

Les licences officielles F1 s’enchaînent depuis maintenant quelques années et régalent toujours autant les fans. Avec toujours cette crainte de ne pas évoluer, les développeurs améliorent et complètent à chaque le jeu par petites doses (formule 2, mode carrière de plus en plus complet…).

Petit changement cette année, Codemasters appartient désormais à EA. Faut-il craindre une refonte de certains modes de jeu ou au contraire trouverons-nous de nouvelles fonctionnalités dans ce qui existait déjà? On fait le point !

Un bon mode histoire

La principale nouveauté de ce F1 2021 est l’apparition d’un mode histoire (comme ce que l’on peut trouver dans fifa ces dernières années). Dans ce mode nommé Breaking Point ou Point de rupture on incarne à tour de rôle deux pilotes que tout oppose mais malgré tout coéquipiers. L’un, Aiden Jackson, débarque tout fraichement de F2 et souhaite se faire un nom en Formule 1. L’autre, Kasper Akkerman, est un homme expérimenté arrivant en fin de carrière mais ne souhaitant pas lâcher le volant. Après avoir choisi votre écurie vous voilà partis pour 16 chapitres. Vous comprendrez vite que la cohabitation n’est pas de mise entre les deux partenaires. La narration et les cinématiques sont réussies et vous prendrez part à des brides de courses (rarement on vous demandera de participer à une course entière).

Ce mode de jeu est une bonne surprise et une réussite même si le scénario n’est pas très recherché. On pilote lors de courses importantes ou d’événements imprévus (pneus usés, boîte de vitesse défaillante…). Le fait de jongler entre les deux personnages nous fait comprendre le point de vue de chacun. Tout cela est bien ficelé.

GAMEPLAY

La Dualsense exploitée

Les sensations manette en main. C’est ce que le joueur recherchera certainement avant toute chose en jouant à F1 2021. Avec l’arrivée des consoles next-gen et surtout de la Dualsense les développeurs peuvent rendre encore plus immersives les courses. Et c’est plutôt réussi. La manette reproduit les sensations de la voiture. Par exemple, les vibrations se modifient selon si l’on roule sur les vibreurs, dans les graviers ou encore lors des chocs. La sensation de vitesse et de danger est bien présente !

Déception du côté de la personnalisation de l’expérience de course, bien trop restreinte (mais compréhensible puisqu’il faut que le jeu touche tous les publics). Il aurait été souhaitable que l’on puisse modifier la difficulté de l’IA plutôt que de choisir entre trois modes définis : facile, normal ou difficile. Les deux premiers modes sont très adaptés au débutant qui souhaitent progresser à leur rythme. Les joueurs expérimentés par contre s’ennuieront royalement. Pour eux il faudra sélectionner le mode difficile dans lequel toutes les aides à la conduite doivent être retirées si l’on souhaite atteindre nos objectifs.

On trouve dans F1 2021 un nouveau système de dégât. Celui-ci concerne maintenant toute la voiture. Autant vous dire qu’il faut assurer ses dépassements (vous avez un peu plus de marge en mode facile). De plus, en cas de dépassement litigieux, vous serez bien souvent reconnus coupable et il vous faudra rendre les places gagnées.

Enfin, les différentes interfaces sont plutôt correctement optimisées avec quelques nouveautés par ci par là et on comprend facilement, à l’usage, les différentes options qu’on nous propose. N’étant pas un grand expert de mécanique, je n’ai pas modifié plus que cela les multiples caractéristiques de la voiture mais pour les joueurs qui souhaitent le faire, ils auront l’embarra du choix !

GRAPHISMES ET BANDE-SON

Next-gen non (encore) exploitée

Premier épisode de la série à sortir sur les nouvelles consoles, on attend forcément une évolution côté graphismes. Vous ne verrez aucune différence à côté de F1 2020. Malheureusement il faudra certainement attendre F1 2022 pour en voir davantage. Néanmoins le jeu reste joli avec de bons effets de lumière. On en attend juste plus sur les nouvelles consoles. Ici, les graphismes font du surplace.

Seul changement notable : la convaincante modélisation 3D des pilotes existants. Leurs visages sont supers réalistes et on a l’impression de les voir comme à la TV. Idem pour la reproduction des circuits, fidèle à la réalité.

Pour ce qui est de la bande son, comme les graphismes, on retrouve la même chose. Lorsqu’on pilote, seul l’ingénieur de course nous tient de temps en temps la causette.

CONTENU ET DUREE DE VIE

Il y a de quoi faire

Du contenu, il y en a ! Si on met de côté le mode histoire dont j’ai déjà parlé, les modes classiques sont bien présents (grand prix, contre la montre…). Disparition du mode Championnat. Il existe bien un moyen de disputer l’intégralité du championnat (à part en mode carrière) en allant désormais dans Grand Prix. Beaucoup de joueurs seront surpris de la disparition de ce mode de jeu (expliquée par la suppression des voitures classiques) qui donnait une multitude des possibilités en plus. Finalement, pas mal de choix ont été plutôt orienté vers le mode histoire. Reste à savoir si ces 4 ou 5h de jeu justifient la disparition d’un mode apprécié des joueurs.

Le jeu reste tout de même de bonne facture. Je ne développerai pas les différents modes car ils sont assez nombreux mais chacun peu y trouver son bonheur (solo, carrière, histoire, multijoueur, contre la montre…). Malgré tout, il est dommageable que le jeu sorte avec un contenu incomplet. Pour une licence proposant un seul titre par an il est assez inconcevable de ne pas retrouver d’emblée les 23 pistes du championnat sachant que les 20 autres non pas changées. Les pistes manquantes arriveront plus tard, lors d’une mise à jour gratuite. Dommage.

CONCLUSION

Test : F1 2021 sur PS5

F1 2021 est une référence du jeu automobile. La licence reste sur une bonne lancée sans révolution : graphiquement propre sans grand changement, les sensations manette en main sont bonnes, le retour haptique est bien exploité, le mode histoire est bon malgré un scénario banal… Des efforts ont été fournis pour permettre davantage de personnalisations. Il est dommage que le jeu sorte avec une partie de son contenu manquante. On a le droit à 20 pistes sans amélioration et 3 autres qui arriveront plus tard. Bref, F1 2021 n’est pas réservé qu’aux experts du genre mais saura satisfaire un large public, de l’amateur au pro !

ACHETER LE JEU AU MEILLEUR PRIX ICI 

Test : F1 2021 test sur PS5 réalisé par Nitnelav sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en effectuant vos achats via nos liens sponsorisés
Retrouvez nous sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *