Test : Samurai Warriors 5 sur PlayStation 4

Test : Samurai Warriors 5 sur PlayStation 4

7.9

SCENARIO

7.5/10

GAMEPLAY

8.0/10

GRAPHISMES

7.5/10

BANDE-SON

8.0/10

CONTENU ET DUREE DE VIE

8.5/10

Les plus

  • Le sentiment de puissance toujours intact
  • Des personnages expressifs
  • Le mode 2 joueurs
  • Un contenu conséquent

Les moins

  • Des boss un peu fades
  • Des menus pas toujours ergonomiques

Test : Samurai Warriors 5 sur PlayStation 4

Genre : Action, Musō
Langues : Japonais Sous-titres : Anglais, Allemand, Français
Développé par Koei Tecmo Games Omega Force
Édité par Koei Tecmo Europe Ltd
Sortie France : 27/07/2021
Prix : 69,99€ sur le PS Store
Taille : 13,5 GB
Joueurs : 1 – 2 local et online
Age minimum : 16

Site Web Officiel

SCENARIO

Aussi étrange que cela puisse paraître, Samurai Warriors 5 sur Playstation 4 se déroule avant le 1er opus paru en 2004 sur Playstation 2. Prenant place dans le Japon en période Sengoku (fin du 16ème siècle), vous suivrez l’ascension du fougueux Nobunaga Oda. Surnommé le “Grand Imbécile d’Owari” dans sa jeunesse, le chef du clan Oda est devenu un adulte conquérant rêvant de régner sur le Japon. Mais pour cela, il faut rallier les autres clans au sien. Ne vous attendez-pas à le faire par la parole, les clans rivaux vous attendront pour en découdre.

Comme l’aventure suit le déroulement historique, la rencontre avec Mitsuhide Akechi est également de la partie. Mais avant d’arriver à l’incident d’Honnō-ji, il faudra revisiter l’unification des clans.

Amour, Gloire et Cruauté

Si l’honneur, la servitude et la dévotion à son clan fait briller tout samurai qui se respecte, la trahison s’invite également dans ce jeu où personne ne semble dupe. Sur son chemin, Nobunaga ne se fera pas que des amis. D’autant plus qu’il accepte un mariage forcé et qu’il entame la discussion après un bon bain de sang.

C’est tout ce qui fait son charme.

GAMEPLAY

Salade de Musō

Véritable défouloir et démonstration de puissance, le gameplay est facile à prendre en main. Si le bouton de saut permettra de se rétablir d’une projection, les 2 boutons d’attaques permettront de remplir les jauges Musou et de fureur.

Un long combo remplira rapidement votre fureur

Une fois la jauge pleine, l’attaque Musou fera des dégâts. Mais si vous déclencher votre fureur (R2) en premier, elle deviendra encore plus dévastatrice.

Pour atteindre son maximum en duo !

Il sera également impératif de parer les coups avec L1 afin de maintenir un combo. Comme esquiver ne sera pas toujours suffisant, des techniques spéciales sont à choisir (R1 + une direction du pad) et à exploiter pour battre certains ennemis. Et oui, bourriner ne sera pas toujours synonyme de victoire. Notez qu’il sera (souvent) possible de switcher de personnage d’une simple pression sur le pavé tactile. Utile si vous êtes mal en point ou pour atteindre un autre endroit de la map en cours.

Sauce Samurai

Si les points d’expérience débloquent de nouveaux enchaînements d’attaque, chaque personnage dispose également de son propre arbre de compétence.

J’ai bien dit chaque personnage !

Mais ce n’est pas tout, le hub central (qui n’est qu’un menu) abrite également une forge, un dojo et une partie équestre. Il faut avouer que créer une arme ultime (à l’aide des récompenses obtenues) ou pousser au maximum les capacités de son personnage favori sera bien plus utile que de monter en puissance son destrier.

Des mouvements limités mais un déplacement rapide

Mais ce sera à vous de voir afin de suivre votre propre voie du samurai.

GRAPHISMES ET BANDE-SON

La bonne utilisation du cell shading sur les personnages fait ressortir leurs traits de caractère. Si cela est valable durant les cinématiques, les affrontements nous mettent face à un moteur daté. Les décors n’étant pas tous dans ce style graphique, on aperçoit le léger aliasing de l’herbe ainsi qu’un affichage tardif de textures lointaines. Mais comme l’ensemble est d’une fluidité quasi constante, on apprécie le rendu global ainsi que les effets d’impact bien claquants.

Nō et son arc dévastateur

L’environnement sonore est un mélange de rock et de musique traditionnelle japonaise qui colle parfaitement aux batailles. Encore faut-il bien tendre l’oreille pour en profiter tant les cris des protagonistes (en japonais) et le choc des coups portés prennent le dessus. Un petit tour des les options règlera le mixage en attendant de débloquer le coffre au trésor permettant d’écouter les thèmes du jeu. Ou de revoir les cinématiques.

CONTENU ET DUREE DE VIE

2 voies, 2 destins mais un même cheminement

Si les voies de Nobunaga et de Mitsuhide permettent de les voir prendre de l’âge (sans forcément s’assagir tout au long de la cinquantaine d’épisodes), elles permettront aussi de débloquer pas moins de 39 personnages (dont une poignée avec le même move set). Comme ils ne sont pas tous jouables en mode histoire, vous les verrez à l’œuvre dans le mode Citadelle.

Progressez plus dans l’histoire si possible !

Au début anecdotique, ce mode (avec des maps semblables au mode histoire) sera un passage incontournable afin d’upgrader votre hub central. Chaque extension permettra d’agrandir la forge, le dojo ou l’étable, mettant à disposition de nouvelles créations d’armes (parmi les 15 disponibles datant de l’époque) et autres améliorations bienvenues. Ensuite vous repartirez à l’assaut de l’histoire en mode difficile pour obtenir une meilleure XP et de meilleures armes.

Pour le 100%, ça va être long

Plaisir partagé

Chaque épisode se déroulant dans la pure tradition redondante musō, les maps sont remplies de milliers d’ennemis mais aussi d’objectifs secondaires ne se dévoilant que sous certaines conditions. Il faudra donc revenir pour tous les accomplir.

Ou avoir un peu de chance (et du skill) pour les atteindre du premier coup !

Comme le jeu propose un mode 2 joueurs (local en écran scindé ou online), ne vous en privez pas pour améliorer vos résultats en bonne compagnie tout en conservant une fluidité quasi-constante. Si en solo une sauvegarde temporaire est disponible, ne comptez pas l’utiliser en online. Pour finir, l’histoire se distille à travers une VF agréable qui ne manque ni de piquant, ni de poésie.

CONCLUSION

Dégageant un sentiment de puissance et doté d’un cell shading rafraichissant, Samurai Warriors 5 est un musō incontournable de la Playstation 4. Seul ou avec un ami, la revisite avec panache et largesse d’une partie historique du Japon colle parfaitement au gameplay nerveux du titre. La générosité du contenu de base tiendra en haleine les amateurs du genre pendant de longues heures tout en offrant la possibilités aux novices de se défouler lors de courtes sessions. Les clans rivaux n’attendent que vos coups de katana

Test : Samurai Warriors 5 sur PS4 réalisé par Pascal84 sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en effectuant vos achats via nos liens sponsorisés
Retrouvez nous sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *