Test Ghost of Tsushima Director’s Cut PS5

Test : Ghost of Tsushima Director's Cut sur Playstation 5

8.6

SCENARIO

9.0/10

GAMEPLAY

9.0/10

GRAPHISMES

8.0/10

BANDE-SON

8.0/10

CONTENU ET DUREE DE VIE

9.0/10

Les plus

  • L'ambiance
  • L'histoire et les récits
  • Utilisation de la Dualsense
  • Contenu très dense
  • Gameplay

Les moins

  • Quelques défauts de caméra
  • Des détails graphiques à améliorer

Test : Ghost of Tsushima Director’s Cut sur PS5

 

Test : Ghost of Tsushima Director’s Cut sur PS

Genre : Action, Aventure, Open World
Langues (voix) et sous-titres : Français, japonais…
Développé par Sucker Punch et édité par Sony Interactive Entertainment Europe
Sortie France : 20/08/2021

Prix : 79.99€ sur l’eShop, 69,99€ version boîte
Joueurs : 1 joueurs
Age minimum : 18 ans

Site Web Officiel

SCENARIO

Test Ghost of Tsushima Director’s Cut sur PS5

Le studio Sucker Punch, un peu plus d’un an après la sortie de Ghost of Tsushima sur PS4, nous propose le titre sur PS5 avec une version Director’s Cut qui inclut l’utilisation de la dualsense, du son 3D ainsi que des temps de chargement améliorés. Jin Sakai est donc de retour avec une version incluant une extension : l’île d’Iki. Que vaut le jeu sur la console next-gen ainsi que l’extension? On en parle dans ce test !

Bienvenue au temps des samouraïs

Comme le début d’un grand film, le jeu nous propulse de suite sur le champ de bataille. L’île de Tsushima est envahie par le peuple Mongol dont la supériorité est écrasante. On incarne alors immédiatement le jeune samouraï Jin Sakai qui se lance dans la bataille à cheval. Pas de tuto immédiat, on se demande ce qu’il se passe, ce qu’il faut faire et on ne maîtrise pas grand chose au début. Les événements nous semblent insurmontables et on se retrouve sur une île de Tsushima envahie totalement par l’ennemi. Les habitants sont maltraités, réprimés et aucun espoir ne semble pointer à l’horizon, d’autant que vous êtes le dernier samouraï en liberté. On démarre donc de “rien”. Votre personnage aura le choix difficile d’avancer en honorant le code samouraï ou bien en l’adaptant par l’utilisation de techniques interdites par ce code.
Lors de votre avancée dans l’aventure, il vous faudra aider les habitants ou les sauver. On a aussi le droit à quelques retournements de situations (assez prévisibles en soi) mais l’aventure est vraiment très plaisante et immersive.

GAMEPLAY

Un petit air d’Assassin’s Creed

Pour ce qui est du gameplay, les habitués des Assassin’s Creed prendront vite leurs marques tant on retrouve pas mal de mécanismes identiques. Cela passe par le camouflage, la traque de cible, l’escalade, l’infiltration… Finalement, Ghost of Tsushima aurait pu être un AC se déroulant au Japon. On peut aussi détecter ses ennemis à l’instar de la vision de l’Animus et les assassiner (Jin devra alors enfreindre le code samouraï).
Vous pourrez aussi choisir de suivre le code en affrontant directement les ennemis. Il y a un système de parades et de confrontations qui consiste à dégainer son arme au bon moment pour tuer en un coup son adversaire. Vous apprendrez aussi au fil de votre aventure différentes postures qui seront plus ou moins efficaces selon l’ennemi qui se situe en face de vous (lance, double lame, bouclier…). Peut être est-ce un peu lourd à gérer au cours d’un combat car il faudra switcher sans cesse de posture.

Pour ce qui est du système de combat, il repose principalement sur des blocages d’attaques et la brise de garde. Cela se maîtrise assez rapidement et plus facilement encore avec les améliorations. La difficulté sera croissante de manière générale où les catégories de soldats mongols seront de plus en plus variés et donc plus difficiles à gérer.
Sucker Punch a bien développé le côté RPG du jeu : apprentissage de nouvelles techniques, améliorations du matériel, charmes qui donnent des avantages… Vous choisirez donc d’améliorer votre personnage selon si vous préférez l’infiltration, le combat à l’arc, le full contact ou un mélange de tout ça. Il faudra aussi looter régulièrement afin de récupérer le matériel nécessaire aux améliorations. Cela nous pousse à explorer mais aussi à compléter les quêtes secondaires pour les récompenses. Le tout fonctionne parfaitement. D’autant plus que les capacités de la Dualsense sont superbement exploitées et rendent le jeu bien plus immersif encore que sur PS4.
Pour finir, le verrouillage d’adversaire est maintenant disponible en se rendant dans les paramètres, chose que de nombreux joueurs réclamaient et les voyages rapides sont quasi instantanés grâce au SSD de la console.

GRAPHISMES ET BANDE-SON

Une ambiance unique

Difficile de venir défier des jeux comme The Last of Us mais Ghost of Tsushima n’a pas à rougir. Les graphismes sont disponibles en 4K Dynamique. Malheureusement ils peuvent encore être améliorés (la représentation de la mer par exemple). Il y a un superbe travail réalisé sur l’environnement et surtout la végétation qui s’agite sous l’effet du vent (sublime). Les développeurs ont réussi à créer une ambiance dans laquelle on prend un plaisir fou à admirer les différents éléments ou à explorer. Notre aventure prend une dimension antique et épique. Il faut aussi ajouter la météo changeante, les cycles jour/nuit et on obtient vraiment une ambiance unique. Les palettes de couleurs et la luminosité sont aussi superbement travaillées.

Pour la parti bande son, Sucker Punch a fait du bon boulot pour le doublage avec des voix japonaises ou françaises. Un détail pour certains, une différence de taille pour d’autres plus puristes. La musique est efficace et colle parfaitement à l’ambiance du jeu.

CONTENU ET DUREE DE VIE

Un contenu dense

Il faut compter plus d’une vingtaine d’heure pour terminer l’histoire principale (ainsi que l’extension) et ajoutez-y bien plus d’heures supplémentaires pour venir à bout des quêtes secondaires. Elles ne sont certes pas essentielles mais vous faciliteront grandement la poursuite de votre aventure. Il est franchement compliqué de jouer à Ghost of Tsushima de façon linéaire tant vous serez poussés et curieux de sortir des sentiers battus pour explorer une carte assez grande et pour découvrir une multitude d’activités à réaliser.

Il y a aussi le mode Legends (multijoueur) qui permet de jouer en ligne à plusieurs. Certaines missions ne se joueront qu’à deux, d’autres comme les Raids se réaliseront à quatre. Vous aurez le choix entre quatre classes de guerriers : chasseur, samouraï, assassin ou rônin. Chacune possédant bien sûr ses propres techniques de combat.

Au-delà du contenu déjà présent dans l’ancienne version, on a le droit ici à une extension : l’île d’Iki, qui se trouve au large de l’île de Tsushima. Une tribu mongole assez mystérieuse y s’est implantée et Jin devra affronter des traumatismes passés liés à son père et son clan afin de les repousser. L’aventure est vraiment prenante et on a le droit à de nombreuses batailles et assauts de groupe. Cette aventure ne sera disponible qu’une fois l’acte II de l’histoire principale terminé. L’extension ajoutera une quinzaine d’heure de jeu supplémentaire si vous prenez le temps d’explorer et de faire les quêtes secondaires. Les nouveautés : les shamans, possibilité de foncer dans les ennemies avec son cheval et de les piétiner, nouvelles interactions avec les animaux, île plus “exotique”…

CONCLUSION

Test : Ghost of Tsushima Director’s Cut sur PS5

Ghost of Tsushima Director’s Cut reste dans la continuité du jeu initial. Le titre possède vraiment une âme et une ambiance particulièrement magique. On prend réellement plaisir à se plonger dans cet univers et à prendre en main un héro qui reste digne en toute circonstance. Le sens de l’honneur est mis en avant et les dialogues sont plutôt bien ficelés. Les diverses armures et armes sont magnifiques tout comme l’ambiance générale. Pour celles et ceux qui attendaient une version PS5, foncez tant le jeu est généreux. Pour les autres qui ont déjà eu la chance d’y jouer sur PS4, retournez voyager dans l’antique Japon sur la next-gen, cela en vaut vraiment le coup. A noter que pour les joueurs possédant déjà le jeu version PS4, il est possible d’acheter uniquement l’extension !

ACHETER LE JEU AU MEILLEUR PRIX ICI 

Test : Ghost of Tsushima Director’s Cut test sur PS5 réalisé par Nitnelav sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en effectuant vos achats via nos liens sponsorisés
Retrouvez nous sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *