Test : South of the Circle sur PS5

Test : South of the Circle sur PlayStation 5

8.2

SCENARIO

9.0/10

GAMEPLAY

7.5/10

GRAPHISMES

7.5/10

BANDE-SON

9.0/10

CONTENU ET DUREE DE VIE

8.0/10

Les plus

  • Histoire et mise en scène au top
  • Un environnement sonore maîtrisé
  • La possibilité d'avoir des sous-titres XXL

Les moins

  • Des petits bugs d'affichage/collision
  • La BO devrait être dans les bonus

Test : South of the Circle sur PS5

Test : South of the Circle sur PS5

Genre : Aventure
Langues : Anglais Sous-titres : Allemand, Anglais, Espagnol, Français, Italien, Japonais, Coréen, Néerlandais, Portugais, Russe, Chinois
Développé par State of Play
Édité par 11 Bit Studios
Sortie France : 03/08/2022
Prix : 12,99€ sur le PS Store
Taille : 1,18 Go Version 1.001.000
Joueur : 1
Age minimum : 16

Site Web Officiel

SCENARIO

Blanc comme un nuage

South of the Circle entraîne la Playstation 5 en 1964. Quelque part au sud de Deception Point, les recherches de Peter prennent une mauvaise tournure. Spécialisé dans l’étude des nuages, ce professeur d’université en devenir voit sa vie basculer lorsque son avion effectue un atterrissage d’urgence dans l’enfer blanc. Bien que les cimes enneigées de l’Antarctique aient la même couleur qu’un stratus, elles sont bel et bien solides.

Au loin un signal…

Après avoir donné la trousse de secours au pilote Floyd, un bref échange permet aux 2 rescapés de prendre une décision risquée. Vu que Floyd est bloqué dans l’avion, Peter n’a pas d’autre choix que de s’aventurer dans la tempête.

Si une mort certaine semble au bout du chemin, rester tous les 2 dans l’avion aboutirait sans doute au même résultat. Qui ne tente rien n’a rien paraît-il. Et bien vous allez vite découvrir si cela est vrai.

GAMEPLAY

Une touche, une émotion

Sans amorcer de révolution dans le gameplay des jeux narratifs, vous trouverez très vite vos marques pour faire parler Peter. Vos réponses se baseront sur 5 émotions entraînant inévitablement une réaction instantanée de votre ou vos interlocuteurs.

Cependant l’aventure ne vous permettra pas toujours de choisir entre plusieurs réponses. Elle s’octroiera même le droit, dans certain cas, de choisir à votre place si vous tardez à répondre.

J’étais enthousiaste de la voir déjà prête

Comme toute aventure narrative, des interactions avec des objets sont au programme. Ainsi qu’un peu de fantaisie lors d’évènements symbolisés par des icônes d’action. Bien sûr les déplacements autorisés sont de type couloir: vous ne vous perdrez jamais. Sauf dans vos pensées mais cela fait parti de l’histoire. Car un gameplay simple peut faire parler une vie bien complexe.

GRAPHISMES ET BANDE-SON

Technique d’antan pour émotion bien présente

La direction artistique n’est pas choisie en fonction du support mais bel et bien suivant les souhaits des auteurs. Mêlant cell shading sans extravagance et filtre donnant à l’image un effet ancien, on se sent à l’aise où que l’on soit. De l’Angleterre à l’île de la Déception, on prend du plaisir à profiter d’une bonne motion capture ainsi que des doublages de haute qualité grâce à un casting à l’accent anglais de premier choix.

Oliva Vinall et Gwilym Lee donnent vie à Clara et Peter

Pour parfaire le tout, les compositions orchestrales sont principalement l’œuvre d’Ed Critchley. Tantôt angoissantes ou donnant espoir, elles renforcent les moments d’errance, de joie ou de grâce vécus par Peter.

S’agissant d’un portage IOS, on regrette juste que la puissance de la Playstation 5 ne soit pas utilisée pour gommer les petits bugs d’affichage. Mais comme nous pouvons enfin avoir des sous-titres bien gros pour jouer confortablement installé sur un canapé éloigné de la TV, je ne vais pas trop insister.

CONTENU ET DUREE DE VIE

Une vie unique dans une boucle mondiale

L’aventure se passe en pleine guerre froide. Je laisse le jeu résumer cette boucle infernale sans fin car il le fait très bien.

Durant cette époque remplie de suspicion d’espionnage où l’intérêt de la nation passait avant l’intérêt personnel, Peter avait pourtant un avantage non négligeable: être un homme. C’est au contact de Clara qu’il va découvrir, petit à petit, l’envers du décors. Et le subir de plein fouet lorsque son mentor lui rappellera les règles en vigueur du bien vivre en société. En plus de toucher son cœur, elle l’emmènera sur les chemins de la réflexion (leur vision tellement différente de la conquête de l’Ouest est un petit régal).

Le début des manifs…

Mais ne pensez pas que l’auteur Luke Whittaker a un parti pris, le ton est nuancé car chaque personnage apporte son point de vue. C’est ce qui fait toute la saveur de cette expérience narrative s’étalant sur une poignée d’heure. Le choix habile d’alterner présent et flashbacks bénéficie en plus d’une très bonne mise en scène. Mettre en relation la recherche de secours sur une île arborant de multiples drapeaux conquérants et la vie passée de Peter s’imbriquent parfaitement.

Car étant souvent seul, ce dernier trouve de l’énergie dans son passé pour avancer. Même si Deception Point ne semble pas épargné par cette foutue boucle, la vie de Peter se veut unique. Aussi unique que celle des personnages rencontrés et encore plus idéale lorsqu’il écoute son cœur ou refuse de se laisser influencer. Chose que l’on devrait faire plus souvent afin de traverser les multiples brumes que nous rencontrons. Jusqu’à tomber sur un nuage vraiment compliqué à dissiper.

Un peu de bonus

Au fil de l’aventure, la carte interactive de Deception Point révèlera des concepts arts et divers suppléments. Malheureusement la possibilité d’écouter la bande originale n’est pas au menu.

Comme toute aventure narrative, il sera difficile d’y revenir une fois le générique de fin passée. Mais le principal objectif est atteint: l’histoire et sa mise en scène sont une réussite.

CONCLUSION

Ni trop courte ni trop longue, l’aventure narrative The South of the Circle sur Playstation 5 est une belle expérience. Malgré un contexte lourd qui ne semble pas bouger d’un iota, le parcours de Peter réchauffe les cœurs même en plein milieu de l’Antarctique. Épaulée par une bande son immersive, la direction artistique permet de transmettre des émotions sans utiliser bon nombre de fioritures. Et ce ne sont pas les petits bugs de collision qui vont entacher cette belle histoire. Surtout qu’ils peuvent probablement être dissipés avec une mise à jour. Pas comme certains nuages que nous ne pouvons, malheureusement, que subir.

Test : South of the Circle sur PS5 réalisé par Pascal84 sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en effectuant vos achats via nos liens sponsorisés
Retrouvez nous sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *