Test : Assassin’s Creed Valhalla sur PS5

Test : Assassin's Creed Valhalla sur Playstation 5

8.8

SCENARIO

9.0/10

GAMEPLAY

8.5/10

GRAPHISMES

9.0/10

BANDE-SON

8.5/10

CONTENU ET DUREE DE VIE

9.0/10

Les plus

  • Une histoire prenante
  • Des graphismes somptueux
  • Les chants
  • Un 60 FPS en 4k
  • La gestion de colonie intégré à l'histoire

Les moins

  • Quelques bugs rare
  • Une IA parfois stupide
  • Quelques souci de caméra en combat

Test : Assassin’s Creed Valhalla sur PS5

 

Test : Assassin’s Creed Valhalla sur PS5

Genre : Action, Aventure, Open World, Parkour
Langues : Français Sous-titres : Français
Développé par Ubisoft Montréal
Édité par EDITOR
Sortie France : 10/11/2020
Prix : 54.99€ sur l’eShop, 69.99€ version boîte 
Taille : 5000,10 MB
Joueurs : 1
Age minimum : 18+

Ubisoft

 

SCENARIO

Assassin’s Creed  Valhalla, ce nouvel opus, nous plonge dans l’ère des Vikings et a choisi de revenir dans les périodes ayant fait la réputation de la série, seulement 2 ans après la sortie d’Odyssey. De la gestion de votre village et son évolution au combat contre les rois de l’époque, les énigmes dissimulées sur toute la carte, les assassinats et la mythologie nordique, Assassin’s Creed Valhalla est-il un digne successeur à Ezio Auditore?

Dans cet opus nous prendrons le contrôle de Eivor (qui comme dans les anciens chapitre vous laissera le choix de son sexe mais le nom restera le même) qui aura vu ses parents tués par le clan Kjotve. Suite à cela notre protagoniste sera élevé par le Jarl appartenant au clan de Raven. 

Comme tous les vikings Eivor à soif de conquête et c’est une fois l’âge adulte atteint qu’il prendra un drakkar avec un équipage afin de rejoindre l’Angleterre pour y trouver de nouveaux trésors et  terres. 

Dans cet opus, vous retrouverez bon nombre de références, comme dans tous les Assassin’s Creed, avec le monde vikings, que ce soit par le nom des rois d’Angleterre, les Dieux Nordiques, ainsi ceux des contrées Finlandaise, Anglaise ou même de Asgard.

Vous retrouverez également le style RPG, avec un arbre des talents gigantesques, mais également les chasseurs de prime appelé Zélote. 

Il sera possible de chasser des animaux légendaires et bien évidemment vous disposerez de votre tableau de chasse des templiers à abattre.

Comme vous l’aurez compris, de nombreuses heures vous attendent afin d’occuper vos journées pour venir à bout de l’Angleterre.

Alors préparez votre meilleure corne à boire, servez vous une bière (à boire avec modération) et affûtez votre Hache, nous allons coloniser le Royaume-Uni.

 

GAMEPLAY

Nous sommes plongés dans un Open World immense, séparé en plusieurs zones de niveaux de difficulté.

Vous retrouverez tout ce qui à fait le charme des anciens titre de la saga en terme de gameplay, de l’infiltration en vous fondant dans les foules, à l’assassinat furtif, en passant par le parcours dans une Angleterre magnifique.

Chaque nouveau niveau de personnage vous permettra de débloquer des capacités physiques, d’endurance, ou style de combat supplémentaire, via l’arbre des compétences immense laissant apparaître un magnifique constellation.

Le niveau d’Eivor sera capé à 340 et on regrettera qu’une fois ce level atteint l’arbre des talents sera complètement rempli donc peu importe la voie que vous aurez choisi au départ dans vos compétences, à la fin vous les aurez toutes.

Nous retrouverons également, comme dans tout bon RPG, des pièces d’équipement avec des stats, ainsi qu’un niveau requis pour les porter, chose qui ajoutera un peu de piquant quand vous oublierez d’équiper les dernières pièces récupérées avant de lancer un boss.

Les quêtes seront pour la plupart du classique pour les grands fans de la licence, mais nous nous réjouirons de l’impression de puissance des coups lors des combats.

un grand pouvoir implique de grandes responsabilités

En parallèle de l’histoire, nous devons subvenir au besoin de notre colonie venu avec nous, en faisant prospérer notre village, construisant de nouveaux bâtiments, et en participant à des quêtes que certain de nos colons nous demanderons, afin de les aider à chasser ou retrouver quelqu’un pour le bien de notre village.

Les histoires principales seront souvent plus approfondies via une quête annexe, ce qui nous poussera plus facilement et plus souvent à aller de notre plein grès suivre ces dernières et non pas s’intéresser uniquement à la trame principale.

Un exemple ? afin de faire évoluer votre colonie, vous devrez lancer des raids en drakkar, pour piller (non pas sans exterminer toute opposition), et récupérer un maximum de ressources, pour ensuite obtenir des composants obligatoires pour monter une cabane de pêche, un marchand et plusieurs autres bâtiments essentiels à la progression de l’histoire.

Niveau scénario, vous aurez également plusieurs choix d’action dans les dialogues, qui auront un impact sur le proche ou le long terme (comme le fait après un combat de choisir de tuer ou laisser vivre votre opposant).

MAIS SURTOUT, OUI SURTOUT, dans cette épisode la lame secrète des assassins nous permet enfin (selon nos stats et le niveau de l’ennemi évidemment RPG oblige), d’assassiner discrètement nos ennemis d’UN SEUL COUP. Un retour aux sources que les fans de la première heure apprécieront.

Ezio en version Ragnar?

Nous retrouverons aussi, les phases d’infiltration et de filature, qui étaient très présentes dans les premiers jeux, et nous devrons donc nous dissimuler parmi des foules de gens, utiliser notre capuche pour dissimuler notre identité, lors de certaines missions.

Après ne vous faites pas non plus de faux espoirs, nous sommes des VIKINGS, et donc le jeu mise surtout sur des combats bourrins, brutaux et violents. Le style Assassin’s des premier est possible mais n’est clairement pas à privilégier quand on est un Nordique et le jeu nous le fait bien savoir.

Contrairement à Odyssey, dans Valhalla vous pourrez obtenir de nouvelles aptitudes ( distance ou corps à corps), qui sont disponibles au nombre de 44 et dont seulement 8 vous seront octroyées via l’histoire principale. Pour les autres, elles se trouveront dissimulées sur toute la carte, et vous devrez explorer les moindres recoins du jeu afin de toutes les obtenir. 

Pour les armures et armes, malgré la possibilité de trouver de nouvelles pièces à votre équipement, l’accent des développeurs à été mis sur le fait d’améliorer votre stuff actuel, moyennant finance (cuivre et fer que vous pourrez miner), et qui aura la bonne surprise de changer d’aspect visuel lors des améliorations. Mais je vous vois les fans de farming, vous pourrez tout de même chercher de nouvelles armes dont les magnifiques et légendaires, Mjolnir, le Marteau de Thor, Gungnir, la Lance d’Odin et Excalibur, la célèbre épée du Roi Arthur.

Test : Assassin’s Creed Valhalla sur PS5

Question armes, vous pourrez librement choisir de vous équiper de deux haches, d’une hache et d’un bouclier, fléau et dague, bref un panel d’options très variées, qui vous permettra d’obtenir des exécutions (sanglantes et magnifiques), diverses selon votre arme. À noter également que vous pourrez équiper vos items de runes améliorant vos stats.

 

GRAPHISMES ET BANDE-SON

Pour les doublages français, ceux-ci sont pour ma part excellents et les bruitages de pas, feuillages et autres bruits d’environnement immersif, mais ce sont surtout les chants mixant l’ épique et le mystique qui vont vous réjouir. En effet, que ce soit dans les cinématiques ou lors de vos ballades en bateau (quand vous demanderez de chanter à votre troupe),  que vous serez transporté. Celles-ci sont magnifiques, et les chants prenant.

Côté graphisme, nous seront transporté d’une Finlande enneigée avec ses montagnes magnifiques à une Angleterre du moyen âge divisée en pleine guerre contre elle même et contre l’envahisseur, et donc avec des forêts somptueuses, des restes de villages ou bâtiments réduits en cendres, des marais dans un brouillard angoissant.

Mais nous aurons aussi et surtout la possibilité d’admirer Asgard. Ce monde mythologique présent dans la culture nordique, nous transportera et émerveillera, de par ses paysages splendides où les bâtiments colossaux des dieux.

CONTENU ET DUREE DE VIE

Comme tout bon Assassin’s Creed, Ubisoft nous permettra de parcourir le jeu initial (sans DLC donc), pendant environ 30-40h pour les fous qui voudraient juste rush l’histoire principale. Pour les autres, si on souhaite terminer a 100% le jeux, quêtes annexes, exploration et autres évènement, pour devenir un vrai Viking, nous devons compter environ 80h à 90h de jeu et ça sans compter les futurs DLC que nous apporteront les développeurs.

CONCLUSION

Test : Assassin’s Creed Valhalla sur PS5

Ce Valhalla tient toutes les promesses qu’il nous avait faites. Un univers vikings incroyable, des combats sanguinaires, violents et magnifiques, une histoire bien ficelée.

Certes ce n’est pas une révolution dans les Assassin’s Creed, mais ce dernier a su tirer le meilleur de ses prédécesseurs, afin de nous offrir une expérience splendide, ne serait-ce qu’en ajoutant, les mécaniques des premiers opus oubliés avant Valhalla.

Comme tout les titres de Ubisoft, nous nous trouverons transporté dans un monde magnifique, au graphisme et à la bande-son sublime, accompagné d’un univers riche de découverte.

Les chants de nos compagnons nous permettrons, le temps d’un instant, de nous prendre réellement pour un viking et de nous croire sur les flots avec eux, à la conquête de l’Angleterre.

Un titre incontournable pour tous les fans de la licence et encore plus si vous êtes adepte de la mythologie Nordique.

ACHETER LE JEU AU MEILLEUR PRIX ICI 

Test : Assassin’s Creed Valhalla sur PS5 réalisé par Trickz et Xam452 sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en effectuant vos achats via nos liens sponsorisés
Retrouvez nous sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *