Test : FAR Changing Tides sur PS5

Test : FAR: Changing Tides sur Playstation 5

6.5

SCENARIO

6.0/10

GAMEPLAY

6.5/10

GRAPHISMES

7.5/10

BANDE-SON

6.5/10

CONTENU ET DUREE DE VIE

6.0/10

Les plus

  • Un voyage captivant
  • Des puzzles sympathiques
  • Notre bateau qui monte en puissance
  • Parfois très joli

Les moins

  • Parfois très monotone
  • Quelques mécaniques franchement pénibles
  • Des musiques pas assez présentes

Test : FAR Changing Tides sur PS5

FAR: Changing Tides PS4 & PS5

Test : FAR: Changing Tides sur PS5

Genre : Action, Aventure
Langues : Allemand, Anglais, Arabe, Chinois – simplifié, Chinois – traditionnel, Coréen, Espagnol, Espagnol (Mexique), Français (France), Italien, Japonais, Néerlandais, Polonais, Portugais (Brésil), Russe, Ukrainien
Développé par Okomotive
Édité par Frontier Developments
Sortie France : 01/03/2022
Prix : 19,99€ sur l’eShop
Taille : 1,24 Go
Joueurs : 1
Age minimum : 3

farchangingtides.com

SCENARIO

Disons-le tout de suite, ce n’est pas le jeu qui a la narration la plus riche. Ce dernier est extrêmement avare en détails à ce niveau-là. On démarre en incarnant un personnage, au milieu d’une cité engloutie sous les eaux. Notre objectif de départ, est de quitter cette ville, dévastée et en ruines. Après avoir parcouru quelques centaines de mètres, activer une pelletée de leviers pour nous frayer un chemin, nous voilà à bord de notre bateau. Ce dernier sera notre seul et unique fidèle compagnon de voyage. Une fois la voile libérée, nous sommes partis pour un voyage en pleine mer… Et c’est tout. Le jeu ne nous en dit pas plus. Pas de dialogue, pas de cinématique, rien. FAR: Changing Tides se veut être un voyage atmosphérique et méditatif. La narration est surtout architecturale et environnementale. C’est une expérience qui se vit et qui se ressent.

GAMEPLAY

On se retrouver à diriger un personnage, dans un univers en 2,5D, avec une palette de mouvements extrêmement basique. Avancer, sauter, nager, tirer un levier et porter un objet. Ces quelques actions sont celles qui vous accompagneront tout au long du jeu.

Après une phase de tutoriel, on lance notre navire, et le jeu consistera à dégager les nombreux obstacles rencontrés pour continuer son chemin et à activer différents modules de notre véhicule maritime.

Modules qui auront une importance particulière puisqu’ils permettront d’avancer dans notre voyage en mer. Entre autres, vous aurez à activer une voile, un module sous-marin ou encore un moteur. Avec cette évolution, on ressent vraiment une montée en puissance. De petit rafiot avec une simple voile à bateau à moteur avec capacité sous-marine, on fait un grand écart qui ne fait pas de mal. En revanche, il y a un module en particulier qui peut se trouver être agaçant, c’est le moteur. En effet, ce dernier fonctionne à l’aide de carburant que vous allez trouver tout au long de votre périple. Il faudra y installer cette énergie, et activer un mécanisme pour le brûler. Or, c’est très énergivore. Ce qui signifie devoir activer en boucle ce mécanisme, et donc il vous faudra appuyer, appuyer et encore appuyer sur la touche de saut pour que le moteur fonctionne et que le bateau avance. Et sans parler de la catastrophe dans laquelle vous pouvez vous trouver dans le cas où vous manqueriez de combustibles. Situation qui peut obliger à charger la dernière sauvegarde ou à nager pendant Dieu sait combien de temps pour en retrouver sous l’eau.

Pour débloquer ces modules, il faudra résoudre bon nombre de puzzles & d’énigmes. Ces derniers sont assez réussis. Leur difficulté est bien équilibrée et sont assez variés malgré le peu d’actions que peut réaliser notre personnage.

Néanmoins, le jeu a un gros problème que sont les phases de jeu entre les énigmes, qui sont d’une monotonie parfois pénible. Après avoir réussi à dégager la voie, il vous faudra parfois attendre plusieurs dizaines de secondes voire plusieurs minutes. Temps au cours duquel vous n’aurez comme loisir que de regarder le navire avancer, ou marteler le bouton de saut pour activer le moteur. Le tout, parfois avec une musique pour vous accompagner, mais pas toujours, ce qui augmente encore la monotonie de ces phases. Si elles permettent un temps de contemplation qui peut-être apprécié, elles sont parfois bien trop longues pour ne pas être considérées comme un problème, surtout à mesure que le jeu avance.

GRAPHISMES ET BANDE-SON

Le jeu s’en sort assez honorablement techniquement. L’eau est vraiment bien réalisée et le bateau également. Ce titre nous offre un bel effet 3D, et d’autant plus sympathique qu’il sert à effectuer des changements de plan pour faire un peu de mise en scène, comme par exemple à la suite d’une énigme réussie.

Au niveau visuel, ce que le titre arrive à réaliser de mieux, c’est de nous immerger dans ce monde. Et ce dès le tout début, avant même de lancer notre bateau. Lorsque l’on se retrouve dans cette ville engloutie sous les eaux, par cette météo grisâtre et brumeuse, ces habitations qui flottent, on se retrouve immédiatement plongés dans cet univers. On a à faire à un monde crédible.

Et cela continue tout au long de l’aventure. Si nous ne sommes pas constamment émerveillés par la beauté de ce que l’on voit, tout ce qui est visuel est immersif au possible. La brume, les effets météorologiques, la vie sous-marine, les vagues, tout est là pour que cette idée de voyage solitaire en mer nous soit faite vivre d’une manière admirable. Avec comme point d’orgue pour les tempêtes maritimes, réussies en tout point, même si malheureusement trop peu nombreuses.

FAR : Changer les marées – Critique du jeu vidéo | À Voir

Heureusement, le jeu arrive aussi à être par moment, magnifique artistiquement. Ce n’est pas forcément le cas sur toute la durée puisqu’une bonne poignée d’environnements sont sur ce point, corrects sans plus. Mais certains d’entre eux s’en sortent très très bien. Notamment les passages désertiques, magnifiques de par ses couleurs. Ou sous-marin, grâce à la vie qui y est présente et une atmosphère assombrie superbe. Mais s’il faut retenir un en particulier pour sa beauté, ce sont les passages nocturnes. Avec des effets de lumières à la surface de l’eau particulièrement bien faits et une ambiance unique, le jeu arrive à nous émerveiller plus que jamais.

Par moments, on se rend compte que le jeu est un peu trop monotone. La faute en partie au gameplay, mais aussi la faute à cette bande-son, qui se fait extrêmement discrète. En effet, on peut observer parfois de longs moments sans musique. Ce qui est d’autant plus dommage car les quelques unes qui font leur apparition à certains moments du jeu sont franchement réussies. Elles transmettent l’ambiance que le jeu veut nous offrir d’une belle manière, et renforcent le voyage que FAR: Changing Tides nous fait vivre. On comprend bien l’intérêt de ces phases de silence, qui est de faire ressentir cette solitude, de nous laisser seul avec la mer, ses effets sonores météorologiques et ses bruits de vagues très immersifs. Mais l’équilibre entre ces phases et les musiques aurait pu être mieux fait.

CONTENU ET DUREE DE VIE

Vous devrez compter entre cinq et sept heures pour boucler l’aventure. Cela dépendra fortement de votre vitesse et votre capacité à résoudre ces énigmes rapidement. En effet, certains puzzles peuvent parfois être assez difficiles à cerner de prime abord, et pourraient vous faire creuser les méninges un certain temps.

Si cela peut paraître assez faiblard, cela devient beaucoup plus acceptable quand on prend en compte le prix de 20 euros que vous coûtera ce jeu si vous voulez vous lancer dans cette aventure.

CONCLUSION

FAR Changing Tides sur PS5 est une expérience à part. Un jeu rafraîchissant, novateur, qui offre à chacun de partir en mer, de vivre une aventure en solitaire accompagné de son fidèle bateau, sans bouger de son canapé. Agrémenté de bonnes énigmes et de phases de contemplation parfois sympathiques, ce titre aurait pu atteindre une dimension encore supérieure s’il s’était affranchi d’une monotonie parfois pénible et de quelques maladresses dans son gameplay et son level design. Néanmoins, cette immersion en mer reste plus qu’intéressante à faire de par la poésie et l’évasion qu’elle procure

Test : FAR: Changing Tides sur PS5 réalisé par Wander sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en effectuant vos achats via nos liens sponsorisés
Retrouvez nous sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *