Test : Stranger of Paradise Final Fantasy Origin sur PS5

Test : STRANGER OF PARADISE : FINAL FANTASY ORIGIN sur Playstation 5

8.6

SCENARIO

8.5/10

GAMEPLAY

8.5/10

GRAPHISMES

7.5/10

BANDE-SON

10.0/10

CONTENU ET DUREE DE VIE

8.5/10

Les plus

  • La diversité des classes et des compétences
  • Adopter son propre style de combat
  • Une nouvelle expérience de jeu
  • Des sessions en ligne (par instance)
  • Revivre le commencement

Les moins

  • Seul Jack est jouable (en mode solo)
  • Il n'existe pas de mini-carte pour se déplacer dans l'environnement
  • Les alliés n'utilisent pas "seuls" leurs compétences
  • Pas assez de consommables en combat
  • Pas d'invocation....

Test : Stranger of Paradise Final Fantasy Origin sur PS5

Test : Stranger of Paradise Final Fantasy Origin sur PS5

Genre : Action-RPG, Aventure
Langues : Anglais,  Japonais Sous-titres : Allemand, Anglais, Espagnol, Français (France), Italien, Portugais (Brésil)
Développé par Square Enix LTD, Team Ninja x Koei Tecmo Holdings
Édité par Square Enix LTD
Sortie France : 15/02/2022
Prix : 69.99€ sur l’eShop, 52.80€ version boîte (ici)
Taille : 71690.00MB
Joueurs : 1 (solo-offline) – 3 (multi-online)
Age minimum : 16

Site Web Officiel

SCENARIO

Stranger of Paradise Final Fantasy Origin est un spin-off de la célèbre franchise : Final Fantasy.

L’histoire débute à Cornélia, ville dans laquelle les habitants mènent une vie joyeuse et pleine d’entrain, mais craignant les ténèbres du Chaos se répandant sur le royaume. La princesse Sarah et la famille royale font leur possible pour conserver l’espoir dans l’esprit de son peuple.

Il existe une prophétie, celle de Lukahn, qui mentionne l’existence de quatre guerriers de lumière  qui viendrait à bout des ténèbres dans le monde.

Trois soldats aguerris, Jack, Jed et Ash se rendent devant le roi de Cornélia et le chancelier afin d’obtenir l’autorisation d’éliminer Chaos, mais il leur est ordonné de vaincre des monstres dignes de ce nom afin de mesurer leur puissance en tant que guerriers… La princesse Cordelia voit en eux un espoir de retrouver son protégé, Garland qui lui avait confié un cristal noir et qui était parti combattre Chaos dans son temple, 10 ans auparavant. Malgré l’appel au secours de cette dernière, il n’est jamais revenu de son périple.

Jack Garland est le principal protagoniste de Stranger of Paradise Final fantasy origin. C’est un étranger issu d’un autre monde, qui connaît peu d’informations sur son passé au delà du fait que son objectif est de vaincre Chaos. Durant votre aventure, son esprit se forgera et sa mémoire reviendra. Ce dernier partage des similitudes avec le chevalier noir : ils possèdent leur pouvoir de cristalliser le sang.

Au sein de l’histoire, différents orbes ou flashback (cinématiques) vont guider votre esprit vers le chemin de la guérison. Qui êtes-vous, comment vous êtes-vous retrouvé à Cornelia et quel est votre réel objectif ?

En affrontant Proto-Chaos, dans le temple du Chaos, vous apprenez que “devant les ténèbres, quatre guerriers de Lumière se dresseront” et que “s’ils ne restaurent pas l’éclat des quatre cristaux, les ténèbres emporteront tout. De leur réussite dépendra le Salut du Monde entier…”

Vous vous mettez donc en quête des cristaux élémentaires (air, feu, terre et eau), protégés par quatre Démons de classe supérieure (Tiamat, Malyris, Liche et Kraken), invoqués par le Chaos, et détenant la brume des ténèbres créant folie et destruction auprès de la faune et de la flore. Une fois acquis, Chaos sera votre prochaine cible.

 

 

GAMEPLAY

Niveaux de difficulté

Trois échelons se proposent à vous, afin de choisir quelle expérience de jeu vous souhaitez adopter. Il faut savoir que plus la difficulté est élevée et plus vous obtenez de récompenses / butins rares pendant le combat :

  • Le niveau “flegme” permet à ceux qui ne jouent pas aux jeux d’action de profiter du système de combat et de l’histoire.
  • Il possède également une option “mode sûreté” pour bénéficier d’une expérience de jeu encore plus aisée (garder vos points de magie “PM” lorsque la partie se termine pour votre équipe).
  • Le niveau “frénésie” qui remplace le mode “normal” que l’on retrouve dans les jeux vidéos. Les ennemis possèdent moins de vitalité et de puissance d’attaque. Il permet aux habitués des jeux d’action de profiter de combats “difficiles”.
  • Le niveau “furie” qui permet aux joueurs d’avoir une réelle expérience de combat, pour les joueurs avertis (les vétérans). Il ne suffit pas de lancer un sort / une attaque pour venir à bout de vos ennemis et nous vous expliquerons comment préparer votre combat, si vous souhaitez, comme nous, réaliser l’aventure dans ce mode.

Jauge de rupture et égide spirituelle

Dans cet opus, il est primordial de surveiller votre jauge de rupture. Elle représente votre “endurance” et, en combat si vous la perdez, vous êtes immobilisé quelques secondes et vous perdez tous les bonus de votre personnage (et une partie des PM acquis). En mode Furie, face à une horde d’ennemis ou contre un Boss, cela ne pardonne pas.

Il faut donc utiliser votre bouclier, vos parades / esquives et votre égide spirituelle pour recharger vos Points de Magie (PM) et protéger votre jauge de rupture ainsi que vos Points de Vie (PV). La garde consomme très peu de votre jauge et permet de parer de nombreuses attaques ennemies (ou pièges sur le terrain).

L’égide spirituelle est un bouclier 2.0, il consomme votre barre de jauge de rupture, mais permet de contrer n’importe quelle attaque (ou presque, car ce n’est pas possible pour les attaques rouges dites “imparables”). C’est une contre-attaque très puissante qui permet de réduire les PM max de l’ennemi et de le faire chanceler. Toutefois, puisqu’elle consomme beaucoup de votre jauge de rupture, vous pourriez vous retrouver dans une situation difficile si elle venait à échouer.

Elle permet aussi d’absorber les compétences d’un ennemi (couleur violette) et de pouvoir la retourner contre lui ! Utilisation limitée mais aucun PM consommé ! On adore !

Important: plus vous frappez un ennemi, plus vous réduisez sa jauge de rupture. Une fois à zéro, vous pouvez enclencher une explosion d’âme et mettre fin à son calvaire (quelle que soit la barre de vie restante).

Equipements & Classes

Vous pouvez changer de classe et d’équipement à partir des paramètres de combat. Par ce menu vous pouvez également changer la spécialité de vos coéquipiers (équipement automatique). Pour leur faire gagner de nouvelles classes, il faudra avancer dans l’aventure !

L’équipement se droppe (récupère) sur les ennemis, via les récompenses d’instances ou dans les coffres. Plus le niveau choisi de difficulté est élevé et plus les équipements violets et orange (rareté : 4 et 5 étoiles) tomberont ! Chaque partie de votre corps peut être dotée d’un équipement qui viendra modifier le chara-design de votre personnage ! La personnalisation est à son extrême : on la retrouve en combat et lors des cinématiques du jeu !

Chaque pièce d’équipement possède (ou non) de l’affinité de classes. Cette caractéristique possède différents échelons, qui, plus il est élevé, permet d’accéder à des bonus passifs supplémentaires (exemples : sagesse+8, augmente les PM régénérés, etc.)

Classes & Compétences

De nombreuses classes sont disponibles en jeu et sont répertoriées dans l’arbre des spécialités réparti en 3 catégories : les basiques, les supérieures et les ultimes. Augmenter vos classes basiques (via les combats ou les fragments d’anima) permet de débloquer les supérieurs et ainsi de suite jusqu’aux ultimes.

Vous pouvez utiliser 2 classes en simultané et les intervertir pendant votre phase de jeu. Votre équipement s’accordera automatiquement en cliquant sur “optimiser”.

Les classes vont du niveau 1 à 30 et permettent aux joueurs d’accéder à des compétences diverses :

  • actives / combo : compétence à déclencher en mêlée, qu’elle soit physique ou bien magique. Elle participe à réduire la jauge de rupture de l’ennemi
  • passives : non utilisable au combat, mais présentes si vous utilisez cette classe sur le champ de bataille (ex : augmente les dégâts infligés aux ennemis sous l’effet d’une altération d’état)
  • Effet de combo : renforce les attaques déclenchant un combo
  • spéciales / commandes : utilisable en combat quelle que soit votre classe (ex : Art de la magie, pour augmenter temporairement vos PM en combat)

Compétences spéciales et Illumination

“Illumination” fait parti de l’une de vos quatre cases de compétences spéciales que vous pouvez utiliser en combat. Ces compétences s’acquièrent en fonction de vos classes et elles consomment des PM pour déclencher des compétences puissantes durant vos batailles (en général 1 à 2 segments de PM).

Cette compétence réduit de 2 points vos segments magiques (qu’il faudra récupérer avec des explosions d’âmes) et permet de créer une aura explosive autours de vous, repoussant les ennemis et réduisant leur jauge de rupture. Particulièrement pratique quand vous êtes entouré.

Au fil du jeu, vous allez découvrir de nouvelles compétences spéciales, comme “convertir votre esquive en téléportation”, “augmenter votre puissance d’attaque et toucher plus facilement les faiblesses ennemies” ou “réduire temporairement le coût des PM des combos”, par exemple.

 

GRAPHISMES ET BANDE-SON

Environnement et carte

Stranger of paradise : final fantasy origin, n’est pas un jeu en open-world (monde ouvert). Il est composé d’instances à débloquer les unes après les autres et pour lesquelles vous pouvez vous y rendre de nouveau par la suite (voire changer la difficulté pour s’entraîner ou dropper). Seuls les fragments d’anima resteront si vous avez déjà récupéré les récompenses (finales) associées à l’instance.

Une fois à l’intérieur, nous vous conseillons de vous rapprocher des cubes afin de sauvegarder automatiquement votre partie, mais aussi accéder aux arbres de compétences et récupérer vos jauges de vie et de magie et vos stock de potions. Néanmoins, comme dans Elden Ringsi vous touchez le cube vous redonnez vie à tous les ennemis de la zone (exceptés les monstres rares comme les pampa et les tomberry). Si vous êtes invalides au combat vous reprenez vie à ses côtés.

On constate que la mini-map (carte permettant de retrouver son chemin dans une instance) est absente et cela augmente la difficulté du jeu. Vous pouvez tourner et retourner dans des couloirs indéfiniment et encore plus si vous touchez de nouveau un cube… En effet, en faisant revenir les ennemis, vous ne pourrez plus deviner les zones non visitées précédemment (traces de cristaux de sang au sol).

Direction artistique

L’environnement est beau, les textures, les couleurs, la diversité. On reconnaît la patte des studios Square Enix ! En jouant à Final Fantasy, vous savez que les équipes graphiques vont vous en mettre plein les yeux et vous faire découvrir des paysages en tout genre (château, forêt, donjon sous-terrain, cave, prairies, etc.).

Malgré la version sur Playstation 5, on regrette : certains contrastes trop élevés, des textures pas suffisamment développées sur l’environnement et les personnages (sensation de texture métallique, réfléchissant une lumière, sur des objets / personnages qui ne devraient pas en avoir). Aussi, les instances sont souvent sombres et il faudrait presque jouer dans le noir pour voir parfaitement le chemin.

En termes de charadesign, ces studios nous ont offert des personnages plus charismatiques, voire emblématiques. On a un peu l’impression de retrouver la bande à Noctis (Final Fantasy 15) avec moins de blagues à la minute, ni le sourire aux lèvres. Comme si les studios de cet opus souhaitaient souligner le caractère sombre de l’histoire et ne laisser qu’une lumière parcourir le ciel : celle de la princesse Sarah et de son Luth (joué pour illuminer les coeurs).

Ce qu’on ne peut pas leur retirer, c’est la qualité de leurs cinématiques et des effets de sorts en combat (toujours aussi magnifiques, comme les sorts élémentaires par exemple). C’est aussi, encore une fois,  un plaisir de voir les mini-films en haute résolution que présentent les jeux Final Fantasy. Dans Stranger Of Paradise, on parle plutôt de cutscenes (cinématiques aux graphismes du gameplay), mais elles sont personnalisées selon vos équipements. On perd en graphismes vidéo mais on gagne en charadesign du style de combat. A trancher !

Direction musicale

La bande originale de cet opus est aux couleurs de l’histoire qu’elle raconte : sombre, intense et stimulante. Square Enix Music ne cesse de nous faire voyager à travers les orchestres symphoniques qu’ils emploient, pour ravir les oreilles des joueurs.

Le compositeur Naoshi Mizuta composera la bande originale du jeu avec des contributions de Hidenori Iwasaki et Ryo Yamazaki .

 

 

CONTENU ET DUREE DE VIE

Diversité des classes

Chaque joueur trouvera son compte dans cet opus, avec le panel de classes proposé !

Comme dit précédemment, elles sont segmentées en 3 catégories :

  • Classes basiques : Epéiste, Gladiateur, Rônin, Pugiliste, Maraudeur, Mage, Surineur et Lancier
  • Classes supérieures : Guerrier, Chevalier, Berserker, Voleur, Moine, Mage blanc, Mage noir, Mage rouge, Chevalier dragon et Samouraï
  • Classe ultimes : Chevalier noir, Cavalier du néant, Paladin, Tyran, Sage, Libérateur, Ravageur, Ninja et Assassin.

Par échelon, monter des classes de niveau inférieur permet d’accéder aux classes de niveau supérieur (logique vous me direz). Néanmoins, il ne faut pas négliger les sous classes car elles permettent de débloquer des compétences de combat (combo, actifs et passifs) que vous pourrez utiliser avec les classes de niveau plus élevé!

Chaque classe peut être optimisée jusqu’au niveau 30 pour débloquer ainsi la panoplie complète de son arbre de compétence. Les classes supérieures peuvent équiper plus d’armes, avoir des techniques plus spécialisées à la profession et les classes ultimes possèdent chacune une technique unique dévastatrice (ex : ultima) en remplissant certaines conditions en combat.

Archives

Tout au long de l’aventure et durant chaque instance, vous avez accès, dans des petites zones cachées à des orbes de mémoires, étant donné que vous avez perdu la votre à cause de la particularité du cristal noir que votre héros possède. Ce sont les archives  / rapports de Lufénia, composées de notes et commentaires adressés à quelqu’un par un auteur inconnu (journal d’un sot). Ici, ce sont des voix d’outre-tombe qui prenne la parole ou des détails liés à un certain projet (celui de votre mémoire en premier lieu, mais aussi des informations essentielles sur les compagnons qui vous entourent, la ville de Cornelia, Astos et ses intentions mais aussi sur Chaos et le paradoxe temporel qui l’entoure) ! Ne pas les récupérer peut être problématique pour la bonne compréhension de l’histoire, donc à vos recherches !

Menus annexes

En dehors des instances, vous avez accès (en dehors des paramètres de combat) à deux onglets supplémentaires :

  • la forge : utilisée pour démanteler des équipements (inventaire limité) ou pour les améliorer. L’amélioration n’affecte que les attributs déjà présents sur l’arme et le coût des matériaux n’est pas négligeable …
  • Parler avec les habitants : sur la mappemonde, vous pouvez discuter avec les PNJ pour en savoir plus sur l’histoire actuelle (peu utile dans votre aventure et encore moins pour les speedrunners)
  • le mode multi-joueurs

Mode multi-joueurs et missions

Ce mode permet de faire appel à 2 alliés “humains” supplémentaires (enfin, qui remplaceront les actuels contrôlés par l’ordinateur), amis ou non (sur votre compte playstation online) pour vous aider en combat, dans une instance définie. Vous pouvez paramétrer le salon avec des critères spécifiques pour faire apparaître des zones et alliés aux mêmes intentions de combat que les vôtres. D’ailleurs, il semblerait que les fragments d’anima gagnés (butin de fin d’instance) soient plus importants via ce mode.

Les niveaux de chaque mission sont définis. Il est important de vérifier votre niveau d’équipement moyen avant de la sélectionner, sauf si vous souhaitez surmonter un challenge personnel ou votre difficulté de jeu. En effet, plus le niveau d’équipement est bas et plus les dégâts de rupture subis seront élevés et ceux infligés réduits.

Durée de vie

En fonction du mode de difficulté choisi et de votre envie de parfaire les trophées, les journaux de mémoire, l’équipement et les classes ultimes, il vous faudra pas moins de 25 heures pour finir la trame initiale de l’histoire (en mode facile), +5/+10 heures en mode normal et idem pour le mode difficile. En 22h, entièrement en mode Fury j’avais battu les 4 boss du Chaos (quitte à tomber dans le “die and retry” jusqu’à connaître par cœur leurs combos). Tout dépend donc de votre appétence dans les J-RPG et de votre dextérité / stratégie au combat. La manette est à vous, montrez-nous vos compétences !

Astuces de combat pour le mode “FURIE”

Si comme nous vous avez décidez de tout donner dans la bataille et de vivre la meilleure expérience de jeu, avec des ennemis possédant vitalité et puissance à leur paroxysme alors nous vous donnons quelques conseils :

  1. Choisir une classe magique et une classe physique. Idéalement, prendre une classe qui confère “booster X”, “récupération X”, “Garde et Barrière X” afin que chacun des membres de votre équipe en bénéficie pour l’utilisation d’un segment chacune. La classe de mêlée doit permettre de taper rapidement, récupérer des vies / pm et ainsi de pourfendre les faiblesses de l’ennemi (qui souvent résultent d’attaques de type physiques) !
  2. Constamment déclencher la résonance (les compétences) des alliés. Oui, vos alliés ont des Pm limités et ne les déclenchent pas sans votre accord. Cela dure moins d’une minute à l’activation et prend autant de temps pour se recharger. Vous pouvez donc les utiliser comme “tank” pour faire le travail le temps de récupérer vos vies et de booster l’équipe (soins et protection) !
  3. Attention au stock de potions! Denrée rare (stock de base de 5 consommables), un seul type de potion existe en jeu, dont les effets se voient modifiés en fonction de la classe que vous choisissez en combat (récupérer des vies en premier lieu, mais aussi des pm par exemple). Face aux boss, il faut en consommer maximum 2 lors du premier segment de vie et en garder au moins 1 pour vos alliés à terre. Après c’est à vous de juger votre consommation !
  4. Maitriser les combos ennemis. En connaissance de cause, plus vous combattez un même ennemi et plus simple il est de prévoir ses attaques, de les parer ou de les esquiver. Je vous conseille donc de préparer une égide spirituelle sur une attaque puissante (qu’elle soit chargée ou rapide) afin de la bloquer et de récupérer des PM par la même occasion. A utiliser aussi pour récupérer la compétence (violette) ennemie et lui renvoyer en pleine figure !
  5. Ne pas négliger vos équipements et surtout les affinités qui octroient de l’expérience à la classe visée et des bonus passifs intéressants et encore moins vos compétences (affinités élémentaires = points faibles). Par exemple, j’utilise la classe “sage” au niveau max (30) quel que soit le combat de boss qui se prépare, car elle permet de jouer au mage blanc et au mage noir en même temps. Redoutable !

CONCLUSION

Test : Stranger of Paradise Final Fantasy Origin sur PS5

Avec un gameplay dérivé de la série des Souls, c’est avec panache que les studios vous proposent une nouvelle expérience de jeu dans Stranger of Paradise Final Fantasy Origin. Comme son nom l’indique, cet opus est un dérivé du jeu Final fantasy 1 (l’original), une sorte de remake ultra HD de la version 8-bit sortie en Décembre 1987, même si le personnage de Garland, lui, est présent dans de nombreux titres de la célèbre saga.

Vous êtes fan des Final Fantasy ? Alors à vos manettes, car vous ne pouvez pas passer à côté de cet opus ! Avec une histoire riche, intriguante et palpitante, il est temps de retrouver et de vaincre le Chaos originel de la célèbre licence “Final Fantasy“!

 

ACHETER LE JEU AU MEILLEUR PRIX ICI 

Test : STRANGER OF PARADISE : FINAL FANTASY ORIGIN sur PS5 réalisé par HERZEKIEL sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en effectuant vos achats via nos liens sponsorisés
Retrouvez nous sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *