Test : Mass Effect Edition Légendaire sur PS4

Test : Mass Effect Legendary Edition sur PS5

64.99 euros
8.5

SCENARIO

8.5/10

GAMEPLAY

8.5/10

GRAPHISMES

8.5/10

BANDE-SON

8.5/10

CONTENU ET DUREE DE VIE

8.5/10

Les plus

  • La diversité du gameplay en combat
  • l'histoire et les personnages
  • Le choix du sexe
  • les compétences annexes impactant le jeu (dialogue et combat)

Les moins

  • des cinématiques full 4K restent absentes
  • des coéquipiers pas toujours très braves
  • manque de repère d'orientation (et se perdre dans la citadelle)

Test : Mass Effect Edition Légendaire sur PS4

Test : Mass Effect Édition Légendaire sur PS4

Genre : Combat, Mech-style, Action – Arcade
Langues : Allemand, Anglais, Français (France), Italien, Polonais, Russe Sous-titres : Allemand, Anglais, Espagnol, Français (France), Italien, Japonais, Polonais, Russe

Développé par BioWare
Édité par EA SWISS SARL 
Sortie France : 14/05/2021
Prix : 69.99€ sur le PlayStation store, 64,45€ en version boite
Taille : 105 Go
Joueurs : 1
Age minimum : 16+

Site Web Officiel

SCENARIO

Le jeu se déroule en 2183, dans un univers où l’humanité est désormais capable de se déplacer dans la galaxie grâce à l’effet cosmodésique, connu des autres espèces sous le nom de « Mass Effect », à la suite de découvertes technologiques d’origine extraterrestre sur la planète Mars.

Prologue : En 2148, les hommes ont découvert sur Mars les vestiges d’une civilisation autrefois très avancée et désormais disparue : les Prothéens. Cette dernière a permis à l’humanité d’effectuer un bond technologique majeur, lui donnant les moyens de voyager à travers l’espace en atteignant une vitesse supraluminique.

À la suite de cette découverte, les hommes ont analysé et identifié les satellites du système solaire. Celui de Pluton n’est pas d’origine naturelle mais est en fait un « relais cosmodésique », une technologie prothéenne permettant de se déplacer instantanément d’un relais à un autre.

S’ensuivent une phase d’exploration spatiale et la constitution de l’Alliance, regroupant les nations de la Terre en vue de l’exploration galactique et de la défense des intérêts de l’humanité. Peu après cette phase d’expansion, un premier contact est fait avec une civilisation extraterrestre évoluée : les Turiens. C’est ainsi que l’Alliance est progressivement intégrée au sein d’une communauté galactique vivant autour des relais et ayant pour capitale une immense station spatiale nommée Citadelle (point relais).

Un vaisseau spatial expérimental, le Normandy, vient d’être construit pour l’Alliance en coopération avec les Turiens pour tester des nouvelles techniques de camouflage et de furtivité. Vous incarnez le commandant Shepard et c’est à ce moment-là que votre aventure commence !

Sur Eden Prime, planète du système solaire, une guerre a lieu entre plusieurs races extra-terrestres. Cherchant à sauver un de ses coéquipiers, le commandant se retrouve en contact avec un artefact prothéen qui grave une vision dans son esprit avant de s’autodétruire. Ce qui déplait fortement à notre premier antagoniste : Saren Arterius.

De retour sur la citadelle galactique, Shepard tente de convaincre le conseil de la culpabilité de Saren, il y parvient grâce à un enregistrement que lui confie la Quarienne Tali Zorah. Afin de le retrouver et de procéder à son arrestation, le conseil octroie le statut de Spectre au commandant, lui confie le Normandy et le lance à la poursuite du Turien. Shepard commence à comprendre la vision gravée par la balise prothéenne dans son esprit et y voit un avertissement concernant une extermination massive perpétrée par une race de machines : Les Moissonneurs. 50 000 ans auparavant, cette race a anéanti la civilisation prothéenne, éliminant ses représentants jusqu’au dernier.

Vous voila parcourant la galaxie, à la recherche du vaisseau de Saren : le Sovereign, qui se révèle ne pas être un vaisseau mais lui-même un exemplaire de Moissonneur. Ce dernier leur détaille le plan à échelle galactique : ils sont eux-mêmes créateurs des relais cosmodésiques et de la citadelle, la civilisation évolue ainsi dans le sens qu’ils veulent, avant d’être moissonnée, c’est-à-dire intégralement exterminée, l’heure de la moisson a sonné.

Le commandant Sherpard a donc pour mission d’arrêter Saren et expliquer l’existence des Moissonneurs, et de leur invasion imminente, au conseil de la Citadelle.

 

 

GAMEPLAY

Les combats, comme les autres phases de jeu, se déroulent en temps réel et sont joués à la 3ème personne (du point de vue de votre personnage). Vous incarnez le commandant Shepard (que ce soit un homme ou une femme) et vous êtes accompagnés par deux autres membres de son équipe, choisis au début de chaque mission (selon les personnages que vous rencontrez lors de votre aventure et auprès desquels vous tissez des liens d’amitié et plus si affinités).

Lors de la phase de combat, vous utilisez principalement des armes à feu, mais aussi du corps à corps, des grenades et des capacités spéciales différentes selon les personnages (en fonction de l’arbre de compétences et de la spécialisation que vous avez choisi). Chaque arme à feu ne possède pas de munitions mais une jauge de température, située en bas à gauche de l’écran, qui augmente quand le joueur tire, et diminue lorsqu’elle atteint le maximum ou que le joueur arrête d’appuyer sur la gâchette. Vous l’aurez compris, en cas de surchauffe, l’arme est inutilisable. Contrairement à bon nombre de jeux, votre arme n’a pas de barre d’endurance (solidité) et ne disparaîtra pas.

Comme tout bon jeu de tir 2.0 vous avez accès à un arbre de compétences. Lorsque des ennemis sont tués ou des missions réalisées, le joueur accumule des points qui permettent de nourrir ses capacités et surtout ses spécialités. On retrouve différentes caractéristiques, comme l’utilisation d’une arme, l’habileté à la négociation ou les capacités spéciales (jet d’énergie, bouclier, etc.). Pensez bien à monter celui de vos compagnons et non pas seulement le vôtre !

Chaque combattant (vous et vos compagnons) dispose d’un fusil d’assaut comme arme principale, d’un pistolet comme arme secondaire, d’un fusil de précision pour les tirs à distance et d’un fusil à pompe pour les tirs rapprochés. Les soldats sont protégés par des armures diminuant l’impact des balles en plus de générer des boucliers (tout comme dans le jeu Golden Eye 007 sur 64), qui doivent être réduits à zéro avant de vous infliger des dégâts directs. Tuer des ennemis permet de récupérer différents types d’armes, d’armures, ou d’amélioration, plus puissants à mesure de la progression dans le jeu.

En plus de l’arbre de compétences, différentes boutiques sont présentes en jeu et permettent au joueur de vendre ou d’acheter des mods complémentaires pour vos équipements.

 

 

GRAPHISMES ET BANDE-SON

Graphismes :

Revivez la saga cinématique en 4K Ultra HD avec des visuels, des textures et des modèles de toute beauté, incluant notamment des optimisations graphiques et une interface modernisée.

L’ambiance visuelle de Mass Effect favorise la création d’un univers dans lequel les histoires et les personnages les plus complexes peuvent s’épanouir et il y a de quoi faire ! Dites bonjour à de nouvelles races et d’autres qui vous rappelleront la castafiore du 5ème élément! Comme le stipule les studios EA GAMES “cela peut sembler contre-intuitif, mais tous les infographistes qui ont travaillé sur cette version remastérisée ont voulu donner aux joueurs la possibilité de découvrir ou redécouvrir la trilogie sans que la dimension artistique prenne le pas sur tout le reste”.

En proposant une version remasterisée plutôt qu’un remake, ils ont pu s’appuyer sur les éléments originaux et procéder à une phase de finition, comme dans un cycle de développement normal, tout en profitant des avantages liés à l’utilisation de matériel et de logiciels modernes.

C’est grâce à cette technologie que Mass Effect Edition Légendaire devient une trilogie unique en son genre, avec des environnements percutants, des fonds impressionnants et des textures bluffantes. Il est évident que les studios ont travaillé en mode “remaster” et, qu’à cet effet, ce titre est optimal pour les détenteurs d’une Playstation 4. Néanmoins, sur PS5, on attend quelque chose de plus. Cette petite étincelle qui viendra allumer la flamme de la perfection visuelle. Et pourquoi pas sur Mass Effect 4, qui sait ?

Bande – son :

La bande originale de Mass Effect a été composée et produite par Jack Wall et Sam Hulick, incluant des musiques additionnelles de Richard Jacques et David Kates.

L’ambiance générale emprunte aux thèmes classiques de la science-fiction et du space opéra. Ils associent un mélange de sons philharmonique, futuristes (sons par ordinateurs) et héroïques (la bande-son pourrait totalement être adaptée à un film de super-héro).

Les musiques sont à écouter sur cette chaîne : ici.

 

CONTENU ET DUREE DE VIE

Spécialités :

Il existe six classes de base, couvrant jusqu’à trois domaines de compétence. Certaines classes concentrent toutes leurs capacités dans un seul domaine, d’autres les répartissent entre deux domaines pour une plus grande polyvalence en combat. A cet effet, ce sont vos préférences qui influenceront votre gameplay tactique et technologique. Serez-vous un guerrier, un archer, un mage ou les 3 à la fois ? Ne vous en faites pas. Même si vous choisissez une spécialité qui, finalement, ne satisfait pas à votre gameplay, vous pourrez switcher cela en jeu via votre arbre de compétences et faire pencher la tendance !

Les trois domaines majeurs sont composés de la technologie (qui permet l’utilisation de capacités comme le piratage ou le sabotage), du militaire (qui donne une meilleure maîtrise des armes), et biotique (les fameux pouvoirs, qui permettent de faire appel à la force. Disciple de Yoda, nous voila!). La montée en niveau (expérience de combat et de mission) permet d’améliorer les compétences de chaque classe.

 

Dialogues :

Mass Effect utilise un système de dialogue original. Lorsque l’un d’eux s’enclenche vous avez une réponse à choisir parmi 2, voire 3, en général. On choisit le dialogue souhaité en déplaçant le curseur dans la direction de la commande souhaitée pour ensuite appuyer sur un bouton afin de valider ce choix (réponse neutre, agressive ou pacifique). Ce choix est repris par votre personnage et l’histoire continue.

Certaines réponses ne sont accessibles que si le personnage a atteint un certain niveau dans son orientation morale (via les compétences distribuées et les affections entre les différents personnages). Selon les choix faits dans certains dialogues ou les actions entreprises par le joueur, le héros gagne des points dans l’un ou l’autre de ces traits de caractère, voire des deux à la fois. Il existe toujours une souplesse de réponse dans les dialogues.

Durée de vie :

Avec 3 épisodes dans un seul jeu, vous pouvez additionner une dizaine voire une quinzaine d’heures par 3 et cela, pour notre plus grand bonheur ! Chaque titre suit le précédent. Si vous n’avez jamais joué à la série Mass Effect, commencez bien évidemment par le premier. Ce serait dommage de ne pas comprendre l’histoire et sa suite logique.

CONCLUSION

L’édition légendaire de Mass Effect va ravir les fans de la série mais également attirer de nouveaux joueurs grâce à cette version remastérisée. Un jeu de tir intergalactique, des environnements de fou et une histoire prenante. Que de bons points pour passer un très bon moment avec sa console de salon ! Vivement la suite…

 

 

ACHETER LE JEU AU MEILLEUR PRIX ICI 

Test : Mass Effect Edition Légendaire sur PS5 réalisé par Herzekiel sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en effectuant vos achats via nos liens sponsorisés
Retrouvez nous sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *